Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Le pouvoir burundais accuse Bruxelles de ne viser qu'une seule ethnie

Au lendemain de la découverte de nouveaux corps sans vie à Bujumbura, le CNDD-FDD, parti au pouvoir au Burundi, a qualifié de "provocation" les sanctions récemment infligées par l'Union européenne contre quatre personnalités burundaises, assurant qu'elles visaient des individus "d'une seule ethnie", celle des Hutus. L'opposition dénonce un discours ethnique qui vise à monter les Burundais les uns contre les autres.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.