Accéder au contenu principal

Propos sur la "race blanche" : Morano exclue de la liste Les Républicains aux régionales

Nadine Morano a été destitué par Les Républicains pour ses propos sur la France "pays de race blanche".
Nadine Morano a été destitué par Les Républicains pour ses propos sur la France "pays de race blanche". Frederik Florin, AFP

La Commission nationale des investitures du parti Les Républicains (LR) a exclu Nadine Morano des listes aux régionales dans le Grand Est en raison de son refus de s'excuser pour ses propos sur la France "pays de race blanche".

Publicité

Nicolas Sarkozy la voulait, Nadine Morano ne l’a pas écrite. La députée européenne n'a pas adressé de lettre d'excuses pour ses propos sur la France "pays de race blanche" [tenus dans l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché"] comme le lui avait demandé le président du parti Les Républicains. Résultat, la Commission nationale d'investiture (CNI) de la formation lui a retiré, mercredi 7 octobre, la tête de liste en Meurthe-et-Moselle pour les élections régionales de décembre.

En ouverture de la réunion de la CNI, que Nicolas Sarkozy avait convoquée pour statuer sur le sort de son ancienne protégée, ce dernier a annoncé qu'il proposait le nom de l'ex-députée Valérie Debord pour la remplacer à la tête de la liste LR en Meurthe-et-Moselle.

>> À lire sur France 24 : "L’affaire Morano, prélude d’une possible fracture au sein des Républicains"

Nadine Morano, qui est vice-présidente de l'instance, était absente lors de la réunion. En tant qu’élue européenne, elle se trouvait à Strasbourg pour l'intervention d'Angela Merkel et François Hollande devant le Parlement européen.

Nicolas Sarkozy avait accordé mardi soir à l'élue une dernière chance, lui demandant de formuler des regrets dans une lettre avant la réunion de la CNI, ce qu'elle n'a pas fait, ne reniant rien de ses propos tenus le 26 septembre.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.