SYRIE

Une offensive des troupes pro-Assad accompagne les frappes russes en Syrie

Un pilote russe contrôle son appareil sur la base russe de Lattaquié, en Syrie, le 5 octobre 2015.
Un pilote russe contrôle son appareil sur la base russe de Lattaquié, en Syrie, le 5 octobre 2015. Alexander Kotz, Komsomolskaya Pravda, AFP

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme assure que les bombardements menés par la Russie dans l'ouest de la Syrie sont coordonnés avec les troupes pro-Assad, qui en ont profité pour lancer une offensive terrestre.

Publicité

Les vagues d'intenses bombardements menées par la Russie dans l'ouest de la Syrie sont accompagnées, mercredi 7 octobre, par un assaut terrestre, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'ONG ne précise pas qui participe à cet assaut terrestre mais englobe généralement sous les "forces du régime" : l'armée syrienne et ses milices ainsi que ses alliés voisins tels que le Hezbollah libanais ou les Gardiens de la révolution iranienne (GRI).

SYRIE - C’est une première ! Une offensive des troupes pro-Assad accompagne les frappes russes

Le 1er octobre, au deuxième jour de l'intervention militaire russe en Syrie, des sources libanaises affirmaient à Reuters que plusieurs centaines de soldats iraniens avaient pris position en Syrie en vue d'une offensive au sol en soutien aux forces gouvernementales de Bachar al Assad, dont l'Iran est, avec la Russie, l'un des deux principaux alliés.

Selon des sources régionales, le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la force d'élite Al Qods - la force spéciale extraterritoriale des GRI qui reçoit ses ordres directement du Guide suprême de la Révolution iranienne l'ayatollah Ali Khamenei -, a participé à la préparation de la campagne aérienne russe en Syrie.

La Russie, fidèle alliée du régime de Bachar al-Assad, a débuté le 30 septembre une campagne de frappes aériennes en Syrie, disant viser les groupes "terroristes" dont celui de l'organisation de l'État islamique (EI), qui contrôle de vastes territoires dans le pays. Mercredi 7 octobre, des avions russes ont mené de nouvelles frappes aériennes "intenses" en Syrie, dans les provinces d'Idleb et de Hama, dans le nord-ouest et le centre, a ajouté l'OSDH.

Le président russe Vladimir Poutine a pour sa part affirmé mercredi que l'aviation russe soutiendrait l'armée syrienne lors de son offensive terrestre contre l'EI. Les prochaines opérations militaires russes en Syrie "seront synchronisées avec les opérations terrestres de l'armée syrienne, et les forces de l'armée de l'air [russe] soutiendront de manière efficace l'offensive de l'armée syrienne", a-t-il déclaré, selon des propos retransmis à la télévision.

Par ailleurs, quatre croiseurs russes ont tiré mercredi 26 missiles de croisière sur des cibles de l'EI en Syrie, a affirmé le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine