Focus

La Bolivie d’Evo Morales déchirée entre course aux hydrocarbures et révolte indigène

Capture d'écran France 24

L'une des premières mesures qu'a adoptée le président bolivien Evo Morales a été la nationalisation des hydrocarbures. Depuis, l'exploitation des réserves du pays est devenue une priorité absolue et les explorations se multiplient. Mais si cette politique a dopé l'économie bolivienne, elle provoque la colère et l'inquiétude des populations indigènes. D'autant que leurs terres sont mises à contribution. Elles dénoncent une catastrophe écologique et un crime contre les populations amérindiennes.

Publicité

Une émission préparée par Patrick Lovett et Elom Toble.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine