Accéder au contenu principal

Premier League : le technicien allemand Jürgen Klopp veut ressusciter Liverpool

 Le nouvel entraîneur de Liverpool, l'Allemand Jürgen Klopp.
Le nouvel entraîneur de Liverpool, l'Allemand Jürgen Klopp. Giuseppe Cacace, AFP (Archives)

L'entraîneur allemand Jürgen Klopp, ex-coach emblématique du Borussia Dortmund, s'est engagé jeudi avec les Reds de Liverpool. "Peut-être qu'en ce moment, c'est le plus gros défi dans le monde du football", a-t-il confié.

Publicité

Jürgen Klopp, l’un des entraîneurs les plus cotés en Europe, connu pour son caractère bien trempé et son amour pour le jeu offensif, a été recruté, jeudi 8 octobre, par Liverpool, club historique de la Premier League anglaise.

"Ce club est l'un des plus grands au monde, avec des fans incroyables qui vivent le football comme personne. C'est génial pour moi qui suis un romantique du football", a déclaré le technicien allemand devant la presse vendredi, lors de sa présentation officielle.

"Avec Jürgen Klopp, nous avons un entraîneur de classe mondiale qui a fait ses preuves et aussi une personnalité charismatique pour rallumer ce club et le faire avancer", s’est réjouit Tom Werner, le président des Reds. Ni le montant du salaire, ni la durée du contrat n'ont été précisés, mais les médias britanniques évoquent un contrat de trois ans et demi.

Après avoir évincé dimanche Brendan Rodgers, en poste depuis 2012, Liverpool a frappé un grand coup en s’adjugeant les services de Jürgen Klopp, qui a quitté cet été le Borussia Dortmund, après 7 ans de bons et loyaux services. Entre 2008 et 2015, le grand blond à l’éternelle barbe de trois jours a brillé sur le banc du club rhénan, avec lequel il est sacré deux fois champion d’Allemagne en 2011 et en 2012, avant d’échouer de peu en finale de la Ligue des champions en 2013. Sous ses ordres, des jeunes à fort potentiel comme Mats Hummels, Mario Götze, Robert Lewandowski et Marco Reus ont réussi à confirmer leur talent à la face du monde.

"The Normal One"

Lors de l’intersaison, son nom avait été évoqué du côté d’Arsenal et du Real Madrid. Mais c’est finalement à Liverpool qu’il a atterri, à l’âge de 48 ans, alors qu’il avait annoncé vouloir prendre une année sabbatique. Décrit comme étant proches de ses joueurs, celui qui s'est surnommé "The Normal One", par opposition au "Special One" José Mourinho, aura pour tâche de réveiller un club prestigieux en plein doute.

"Je n'ai jamais été le genre de gars à choisir la facilité. En ce moment, c'est le boulot le plus intéressant dans le monde du football", a-t-il déclaré. Actuel 10e de Premier League après huit journées bien ternes, mais à seulement six points du leader, Manchester City, le club de la Mersey n’a plus remporté le championnat anglais depuis 1990.

"Il faut insuffler une philosophie de jeu à votre équipe qui ressemble à ce que vous êtes, a-t-il expliqué vendredi sur le site Internet des Reds. C'est à dire forte tactiquement et qui mouille le maillot. Nous allons jouer un football plaisant, car c'est important que Liverpool développe ce style."

Adepte d’un jeu rapide vers l’avant, d’un pressing tout terrain éreintant n’importe quel adversaire et de contre-attaques assassines, le style qu’il prône devrait ravir des supporters aussi fidèles que frustrés du côté d'Anfield. "J'aime que mes équipes jouent à la limite chaque match", a-t-i insisté dans une interview à la TV du club.

Les célébrations fantasques des buts de son équipe, ses colères noires contre les arbitres et la finesse de ses analyses tactiques, qui l’ont rendu populaire en Allemagne, raviront à coup sûr les médias britanniques, toujours friands de ce genre de figures charismatiques.

Au final, l’arrivée de Jürgen Klopp à Liverpool est non seulement une excellente nouvelle pour les Reds, mais aussi pour la compétitivité de la Premier League et surtout pour les amoureux, comme lui, du football.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.