Accéder au contenu principal
SYRIE

Syrie : un chef des Gardiens de la révolution iraniens tué près d'Alep

Le général Hossein Hamedani, le 6 septembre 2011 à Téhéran.
Le général Hossein Hamedani, le 6 septembre 2011 à Téhéran. Behrouz Mehri, AFP
2 min

L'Iran a confirmé, vendredi, la mort d'un de ses officiers en Syrie. Hossein Hamedani, général au sein des Gardiens de la révolution islamique, aurait été tué près d'Alep, en Syrie.

Publicité

Un haut commandant des Gardiens de la révolution islamique (GRI) en Iran, le général Hossein Hamedani, a été tué dans la région d'Alep, dans le nord de la Syrie, où il conseillait les forces du président Bachar al-Assad, ont annoncé vendredi les GRI, confirmant une information de la chaîne libanaise al-Mayadine.

La mort de cet officier de la force al-Qods, l'unité d'élite des Gardiens de la révolution, remonte à mercredi soir, précise le communiqué des GRI. Il a été tué "par les terroristes de Daech", l’autre dénomination de l’organisation de l'État islamique (EI), poursuit le texte sans préciser dans quelles circonstances.

>> À lire sur France 24 : "Dans l'ombre de la Russie, la montée en puissance du soutien iranien à Damas"

Le général Hamadani avait orchestré, en tant que commandant de la force du Grand Téhéran, la répression des manifestations de l'opposition iranienne en 2009-2010. Il avait par la suite été envoyé en Syrie pour "conseiller l'armée syrienne dans la lutte contre le groupe État islamique", disent les GRI.

Sans intervenir ouvertement comme la Russie le fait en Syrie, Téhéran soutient également activement le régime du président Bachar al-Assad depuis 2011 et le début de la révolte qui a dégénéré en guerre civile, faisant plus de 240 000 morts.

L'Iran fournit une assistance financière et militaire, y compris des conseillers sur le terrain. Des membres des GRI sont notamment présents aux côtés des combattants de la milice chiite du Hezbollah libanais, alliée de Téhéran.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.