Accéder au contenu principal

Fusillades sur deux campus, au Texas et en Arizona, 2 morts

Depuis début 2015, les États-Unis ont été le théâtre de 296 fusillades de masse en 274 jours.
Depuis début 2015, les États-Unis ont été le théâtre de 296 fusillades de masse en 274 jours. Stacy Revere, Getty Images North America, AFP

Fusillades en série aux États-Unis où deux campus universitaires, l'un en Arizona l'autre au Texas, ont été le théâtre au cours des dernières 24 heures de coups de feu qui ont fait deux morts au total.

Publicité

Deux fusillades se sont produites, vendredi 9 octobre, à quelques heures d'intervalle, sur deux campus américains, faisant deux morts. L'une a été perpétré dans une résidence attenante au campus de la Texas Southern University de Houston et l'autre à l'université de Northern Arizona.

L'université texane, qui compte un peu moins de 10 000 étudiants, a été fermée pendant plusieurs heures après la fusillade qui a coûté la vie à une personne et a conduit à l'arrestation de deux suspects.

Quelques heures auparavant, une personne avait été tuée et trois autres blessées par Steven Jones un étudiant âgé de 18 ans qui avait ouvert le feu à l'aide d'un pistolet sur le campus de l'université de Northern Arizona, à Flagstaff, avant d'être arrêté, rapporte la police locale.

Barack Obama s'est rendu dans la journée à Roseburg, dans l'Oregon, et a rencontré en privé les proches des victimes de la fusillade au cours de laquelle un homme de 26 ans a tué neuf personnes avant de se suicider il y a une semaine à l'université locale.

Peu après la fusillade, le 1er octobre, le président américain avait exprimé son émotion et sa colère, fustigeant l'"inaction" du Congrès.

"Cela est devenu une routine", avait-il lancé, réclamant, comme il l'a déjà fait à plusieurs reprises depuis son arrivée au pouvoir en 2009, une évolution de la loi pour mieux encadrer l'utilisation des armes individuelles.

"Je vais en parler de manière régulière (...) et politiser cela car notre inaction est une décision politique", lançait-il le lendemain lors d'une conférence de presse, dénonçant l'opposition systématique de ses adversaires républicains - qui contrôlent le Congrès - à toute évolution.

Depuis le début de l'année, les États-Unis ont été le théâtre de 296 fusillades de masse en 274 jours, selon le site Shootingtracker, qui recense tous les incidents de ce type impliquant au moins quatre victimes, qu'elles soient tuées ou blessées.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.