FOOTBALL

Euro-2016 : Albanie, Allemagne, Pologne et Roumanie décrochent leur billet pour la France

Les joueurs de la sélection albanaise célébrant leur qualification pour l'Euro-2016.
Les joueurs de la sélection albanaise célébrant leur qualification pour l'Euro-2016. Karen Minasyan, AFP

Alors que l'Allemagne, la Pologne, la Roumanie et la surprenante Albanie ont décroché, dimanche, leur billet pour l'Euro-2016 de football, France 24 fait le point sur la dernière journée des qualifications directes.

Publicité

La surprise albanaise

"Allons en France pour montrer nos valeurs et passer la phase de groupes !" C’est avec l’ambition de dépasser les poules que le capitaine de l’équipe de football d’Albanie, Lorik Cana, entend se rendre l'été prochain à l’Euro-2016. Dimanche 11 octobre, sa sélection a décroché sa qualification pour la compétition européenne, ce qui sera son premier grand tournoi international, en l’emportant 3 à 0 en Arménie dans le groupe I.

Une Allemagne si discrète

Dans le groupe F, les Allemands, champions du monde en titre, se sont contentés d'un succès étriqué (2-1), avec des buts de Müller sur penalty et de Kruse, pour se qualifier en terminant premiers de leur poule devant la Pologne. Dans les rangs de cette dernière, c'est évidemment Lewandowski, meilleur buteur du championnat allemand, qui s'est mis en évidence avec une puissante tête pour le but du 2-1. Le capitaine n'a donc pas tremblé dans un match couperet contre l'Irlande, qui termine troisième de cette poule et sera barragiste.

Lewandowski égale au passage le record de buts inscrits dans les éliminatoires de l'Euro, avec 13 buts, rejoignant ainsi David Healy (Irlande du Nord) qui avait établi cette performance lors des qualifications pour l'Euro-2008.

Dans un match sans conséquence, l'Écosse a quant à elle humilié 6 à 0 Gibraltar, équipe qui faisait ses débuts en qualification d'un tournoi majeur et a payé chèrement pour apprendre, avec 10 défaites en autant de matchs et 56 buts encaissés contre deux seulement marqués...

La Grèce, bonnet d’âne

Dans le groupe F, la Roumanie a logiquement dominé 3 à 0 une faible équipe des Îles Féroé (85e nation mondiale) pour décrocher son billet direct pour l'Euro-2016.

La place de barragiste revient à la Hongrie, battue en Grèce lors d'un match prolifique (4-3). Le bonnet d'âne du groupe est d'ailleurs décerné aux Grecs qui trouvent le moyen de finir derniers (quatre nuls et six défaites en 10 matchs), derrière les Îles Féroé, deux fois vainqueurs des Hellènes dans ces éliminatoires. L'Irlande du Nord, qui était déjà qualifiée, a concédé le nul en Finlande (1-1) dans un match sans enjeu.

Le Danemark fait la grimace

Dans le groupe I, au sein duquel l’Albanie a décroché sa qualification, c'est le Danemark qui fait la grimace. Deuxième du groupe avant cette dernière journée, la sélection glisse à la troisième place, celle du barragiste. Dimanche soir, les Danois ont perdu 2 à 1 face la France en amical à Copenhague. Toujours dans le groupe I, le Portugal, qui était déjà qualifié, a gagné contre la Serbie (2-1) dans un match sans enjeu, avec cependant un très joli but de Moutinho en fin de match, pour le plaisir.

Qui sont les qualifiés ?

Il y a désormais 16 équipes qualifiées pour l’Euro-2016, puisque, outre l'Albanie, l'Allemagne, la Pologne et la Roumanie ont décroché leur billet dimanche, rejoignant ainsi l'Angleterre, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne (double tenante du titre), la France (pays-hôte), l'Irlande du Nord, l'Islande, l'Italie, le Pays de Galles, le Portugal, la République tchèque et la Suisse.

Il reste donc huit places à distribuer. Quatre le seront d'ici mardi soir. Les quatre derniers billets seront attribués à l'issue de matchs de barrages qui se disputeront les 12, 13, 14 novembre (aller) et 15, 16, 17 novembre (retour).

Qui est barragiste ?

Les qualifications directes touchent à leur fin et la liste des barragistes commence à prendre forme avec le Danemark, l'Irlande et la Hongrie. Il en manque encore cinq. Le tirage au sort des barrages aura lieu le 18 octobre, avec quatre têtes de série déterminée par les coefficients nationaux de l'UEFA.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine