JUSTICE

Chantage à la sextape contre Valbuena : Cissé ressort libre de sa garde à vue

Djibril Cissé et Mathieu Valbuena en stage avec l'équipe de France à Tignes, en 2010.
Djibril Cissé et Mathieu Valbuena en stage avec l'équipe de France à Tignes, en 2010. Franck Fife, AFP

Le footballeur Djibril Cissé et trois autres personnes ont été placés en garde à vue, mardi, pour une affaire de chantage présumé à la sextape aux dépens du footballeur lyonnais Mathieu Valbuena. Cissé est ressorti libre en fin de journée.

Publicité

Le footballeur Djibril Cissé, placé en garde à vue mardi 13 octobre au matin, dans une affaire de "tentative d'extorsion de fonds" aux dépens du milieu international de l'Olympique Lyonnais Mathieu Valbuena, est ressorti libre en fin d'après-midi, a annoncé le procureur de Versailles dans un communiqué.

Djibril Cissé "a été laissé libre sans présentation devant le magistrat instructeur", a précisé le procureur. Il n'est pas considéré comme l'initiateur du chantage présumé mais il connaît les trois personnes soupçonnées d'être les donneurs d'ordre et d'avoir fait chanter Valbuena, affirmant avoir été en possession d'une sextape qu'il aurait tournée avec sa compagne. Ces dernières, interpellées dans les Bouches-du-Rhône et l'Oise, sont toujours en garde à vue dans ce dossier, selon une source judiciaire.

"L'existence de la vidéo intime n'est pas avérée" à ce stade, selon une source proche de l'enquête. Dans cette affaire, une information judiciaire avait été ouverte à Versailles le 31 juillet dernier, "des chefs de chantage et de participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni d'au moins cinq ans d'emprisonnement", selon le procureur.

Les deux joueurs Djibril Cissé et Mathieu Valbuena se sont côtoyés entre 2006 et 2009 à l’Olympique de Marseille ainsi qu’en équipe de France.

Avec AFP et Reuters

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine