INTERNET

Twitter se sépare de 8 % de ses effectifs

Jack Dorsey, patron de Twitter, a décidé de licencier 336 de ses employés.
Jack Dorsey, patron de Twitter, a décidé de licencier 336 de ses employés. AFP

Jack Dorsey, tout juste confirmé au poste de PDG de Twitter, a annoncé, mardi, un plan social, qui comprend le licenciement de 336 salariés. Cette restructuration devrait coûter entre "10 et 20 millions de dollars", surtout en indemnités de départ.

Publicité

Lui occupe deux postes de PDG et, bientôt, 336 de ses salariés n'auront plus de travail. Jack Dorsey, le patron de Twitter et aussi de la start-up de paiement électronique Square, a annoncé le licenciement de 8 % des effectifs du réseau de microblogging, mardi 13 octobre.

"J'ai dû faire des choix très difficiles, mais ils nous permettront d'investir dans le futur [de Twitter] et de nous concentrer sur notre croissance", a souligné en moins de 140 caractères Jack Dorsey. Dans un courriel adressé à l'ensemble des salariés du groupe, celui qui a été confirmé au poste de PDG du site il y a moins de 10 jours précise que les "ingénieurs et responsables produit" seront "les plus affectés" par la restructuration.

L'action de Twitter en hausse

Ce plan social devrait coûter entre "10 et 20 millions de dollars", essentiellement en indemnités de départ. L'annonce de ces licenciements a été très bien accueillie par les marchés financiers et l'action Twitter était en hausse de près de 6 % à la Bourse de New York en fin d'après-midi.

Jack Dorsey avait prévenu qu'il devrait "réorganiser" les équipes peu après son retour permanent aux manettes de Twitter. Sa première décision avait été de lancer un nouveau produit : Moments, qui permet de visualiser des sujets d'actualité sous la forme d'une succession de tweets. Le cofondateur du site espère grâce à cette nouveauté satisfaire les investisseurs qui s'inquiètent du manque de nouveautés à même de séduire un nouveau public.

Les licenciements sont aussi une manière de rassurer les actionnaires qui n'ont toujours pas vu poindre le moindre profit à l'horizon (162 millions de dollars de pertes au premier trimestre 2015). Twitter a d'ailleurs annoncé que ce plan social devrait permettre au groupe d'améliorer son chiffre d'affaires pour cette année.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine