L'invité de l'éco

Louis Gallois : les migrants "sont des gens qui arrivent avec l'envie de travailler"

Les chefs d'État de l'UE sont réunis ce jeudi à Bruxelles pour tenter de mettre sur pied une réponse européenne à la crise des migrants. Qu'attendre de ce sommet ? Louis Gallois, président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, est également à la tête de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (FNARS). Interrogé par Stéphanie Antoine, il réagit à la situation dramatique des réfugiés.

Publicité

"L'opinion est partagée, on entend essentiellement ceux qui veulent une France racornie, rétrécie qui se ferme sur elle-même", remarque Louis Gallois. "Mais, avec le mouvement associatif, nous voyons aussi beaucoup de gens qui disent : il faut les accueillir, ce sont des gens qui fuient la violence, qui fuient le risque de se faire tuer ".

Il insiste sur l'apport que ces flux migratoires peuvent fournir à la France. "Ce sont des gens qui arrivent avec l'envie de travailler, l'envie d'être actifs", souligne-t-il.

Le président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën revient également sur les récents débats autour du diesel, de plus en plus montré du doigt pour ses effets néfastes sur l'environnement. "Il y a un souhait de rééquilibrage entre le diesel et l'essence, ce que nous demandons, ce que nous souhaitons, c'est qu'on le fasse à un rythme qui permette à l'appareil industriel de s'adapter".

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine