FOOTBALL

Michel Platini reçoit le "soutien total" de l'UEFA

Michel Platini lors d'une réunion de l'UEFA, le 28 mars 2013 à Sofia, en Bulgarie.
Michel Platini lors d'une réunion de l'UEFA, le 28 mars 2013 à Sofia, en Bulgarie. Nikolay Doychinov, AFP

Une semaine après l'annonce de sa suspension de 90 jours de toute activité liée au football, Michel Platini a reçu le soutien du comité exécutif de l'UEFA. La fédération européenne souhaite toujours qu'il se présente à la présidence de la Fifa.

Publicité

Une petite éclaircie dans l’horizon très troublé de Michel Platini. Le comité exécutif de l’UEFA, dont il est le président, a affirmé son "soutien total" à l’ancien international français, qui purge actuellement une suspension de 90 jours lui interdisant toute activité liée au football.

"Ce sur quoi tout le monde s'est rejoint, c'est que tout le monde soutient M. Platini en tant que personne et pour tout ce qu'il fait comme président de l'UEFA", "à l'unanimité", a ainsi déclaré jeudi 15 octobre le secrétaire général de l'instance européenne du football Gianni Infantino, à l’issue d’une réunion des 54 fédérations membres de l’UEFA, à Nyon en Suisse.

"Nous soutenons le droit de Michel Platini à avoir un procès juste pour avoir une opportunité de se dédouaner", a également déclaré le numéro 2 de l’UEFA, lisant un communiqué appelant "tous les organes impliqués, la commission d'éthique de la Fifa, la chambre des recours de la Fifa et in fine le Tribunal arbitral du sport (TAS) à travailler très rapidement pour s'assurer qu'il y ait une décision finale au plus tard mi-novembre".

Preuve de ce soutien, l'UEFA a décidé de ne pas nommer de président intérimaire. Le vice-président Angel Maria Villar assumera les fonctions de Michel Platini sans changer de titre.

L'élection à la présidence de la Fifa maintenue ?

Michel Platini a été suspendu jeudi dernier par l’instance d’éthique de la Fifa pour un versement de 1,8 million d'euros reçu en 2011 du président de la fédération internationale de football Joseph Blatter, également suspendu. Tous deux ont pour l’instant fait appel devant la chambre de recours de la Fifa. Si leur appel est rejeté, ils auront ensuite la possibilité de se tourner vers le TAS, à Lausanne.

Cette affaire arrive au plus mauvais moment pour l’ancien footballeur, jusque-là favori dans la course à la présidence de la Fifa. Mais le comité exécutif de l’UEFA espère que Michel Platini pourra laver son nom au plus vite et souhaite que l'élection à la présidence de la Fifa ne "soit pas reportée" et se tienne bien le 26 février prochain. 

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine