ARABIE SAOUDITE

Cinq morts et neuf blessés dans une fusillade sur un lieu de culte chiite saoudien

Depuis le début de l'Achoura en Arabie saoudite, des agents de sécurité bénévoles chiites contrôlent les personnes qui entrent dans les lieux de culte.
Depuis le début de l'Achoura en Arabie saoudite, des agents de sécurité bénévoles chiites contrôlent les personnes qui entrent dans les lieux de culte. Hussein Radwan, AFP

Les célébrations de l'Achoura, la fête la plus sacrée du calendrier chiite, ont été marquées vendredi soir, en Arabie saoudite, par une attaque qui a fait cinq morts et neuf blessés, et qui a été revendiquée par l'organisation de l'État islamique.

Publicité

Cinq personnes ont été tuées et neuf blessées par un homme armé, vendredi 16 octobre, dans un lieu de culte chiite dans l'est de l'Arabie Saoudite, a annoncé le ministère de l'Intérieur. L’organisation de l’État islamique (EI) a revendiqué l'attaque.

Le communiqué du ministère précise que l'attaque a eu lieu vendredi vers 19 h (16 h GMT), lorsqu'un homme portant une arme automatique "a commencé à tirer au hasard" dans la husseiniya [une salle utilisée pour des commémorations chiites] d'Al-Haidaria, dans le quartier de Saihat de la ville de Qatif. Un témoin de l'attaque, Ali al-Bahrani, a raconté qu'"un homme a commencé à tirer dans tous les sens sur les personnes qui assistaient au prêche".

La police est intervenue et a ouvert le feu, tuant l'assaillant, ajoute le ministère. Cette attaque près de Qatif, dans la Province orientale, survient deux jours après le début de l'Achoura, la fête la plus sacrée du calendrier chiite.

Plusieurs attaques contre les chiites depuis le printemps

Un groupe se désignant lui-même comme organisation de l'État islamique-État de Bahreïn a revendiqué l'attaque dans un communiqué. Selon ce document, l'un de ses "soldats", Shughaa al-Dosari, "a attaqué un temple d'infidèles chiites avec une arme automatique" à Saihat. Et de prévenir que "les infidèles ne seront pas en sécurité dans l'île de Mahomet".

Selon Hussein al-Nemr, un habitant de Saihat, il y a également eu une autre attaque à l'arme à feu dans une mosquée de Saihat vendredi soir, qui n'a fait aucune victime. "Nous ne savons pas encore si ces attaques sont liées", a-t-il déclaré.

Depuis mai, la sécurité a été renforcée autour des lieux de culte chiites après que deux mosquées ont été la cible d'attentats-suicide. Ces attaques ont fait au total 25 morts et ont été revendiquées par l'EI, qui considère les chiites comme des hérétiques.

Des agents de sécurité bénévoles chiites contrôlent les personnes qui entrent dans les lieux de culte depuis le début de l'Achoura, selon Hussein al-Nemr.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine