Accéder au contenu principal

Le baron de la drogue "El Chapo" blessé en fuyant les autorités

"El Chapo" escorté par des forces de l'ordre, le 22 février 2014, à Mexico.
"El Chapo" escorté par des forces de l'ordre, le 22 février 2014, à Mexico. Yuri Cortez, AFP

Les autorités mexicaines ont annoncé, vendredi, que le baron de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman, évadé de prison le 11 juillet, s'était blessé récemment en prenant la fuite lors d'une opération qui visait à le capturer.

Publicité

Le baron mexicain de la drogue en cavale, Joaquin "El Chapo" Guzman, s'est blessé à la jambe et au visage en fuyant une opération des autorités mexicaines visant à le capturer, a annoncé, vendredi 16 octobre, le gouvernement fédéral.

"Pour éviter d'être capturé le fugitif a fui précipitamment et, ce faisant, s'est blessé au visage et à la jambe", précise un communiqué du gouvernement, qui ajoute que "le ministère de la Sécurité continue de tout mettre en œuvre pour permettre l'arrestation de ce délinquant".

Intervention héliportée dans un ranch situé dans l’État du Sinaloa

L'annonce du gouvernement faisant état des blessures du narcotrafiquant intervient après que la chaîne de télévision américaine NBC News eut fait état d'écoutes téléphoniques laissant supposer qu'El Chapo pouvait se trouver dans un ranch situé sur la commune de Cosala, dans une zone montagneuse du Sinaloa.

Une intervention héliportée des forces mexicaines dans ce ranch, la semaine dernière, s'était soldée par des échanges de tirs avec des hommes de main du trafiquant, qui a pu prendre la fuite en voiture. La fouille du lieu a permis la découverte de téléphones portables, de postes de radio et de médicaments.

Le 11 juillet dernier, "El Chapo", considéré comme l'un des plus puissants narcotrafiquants au monde, était parvenu à s'échapper d'une prison de haute sécurité.

Selon des sources de l'Agence antidrogue américaine (DEA), le fugitif a gagné après son évasion une région montagneuse de l'État du Sinaloa, où il est né il y a 58 ans et qui est le bastion de son cartel. "El Chapo" dispose dans cette région de l'appui de la population locale, ont précisé ces sources à l'AFP.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.