FRANCE

Air France : près d'un millier de suppressions de postes en 2016

Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, lors du "Grand Jury" Le Figaro-LCI-RTL, dimanche 18 octobre.
Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, lors du "Grand Jury" Le Figaro-LCI-RTL, dimanche 18 octobre. Capture d'écran, RTL

Air France supprimera près d'un millier d'emplois en 2016 via des mesures de départs volontaires, a indiqué dimanche son PDG Alexandre de Juniac. Il reste "plusieurs semaines pour reprendre les négociations" en vue de 2017.

Publicité

La compagnie aérienne française a annoncé dimanche 18 octobre qu’elle mettra en œuvre la première partie de son plan de restructuration dès 2016. Son PDG, Alexandre de Juniac, a en effet annoncé, lors du "Grand Jury" Le Figaro-LCI-RTL, près d’un millier de départs volontaires, soit "moins d'un tiers du total" des 2 900 suppressions de postes prévues au total dans ce plan "B".

À la question de savoir si ce plan, consécutif à l'échec des négociations avec les personnels navigants et à l'origine des violences du comité central d'entreprise (CCE) du 5 octobre, était suspendu, le PDG d'Air France-KLM a simplement répondu: "Non. […] 2016 est lancé."

Ces mesures de départs volontaires seront présentées jeudi prochain lors d'un nouveau CCE de la compagnie française.

"Restructuration"

Dans un premier plan, Air France demandait à tous les navigants de voler une centaine d'heures en plus par an, à salaire égal. Faute d'accord avec les pilotes, la compagnie avait présenté le 5 octobre au CCE un plan alternatif de "restructuration" menaçant 2 900 emplois (300 pilotes, 900 hôtesses et stewards, 1 700 au sol).

Alexandre de Juniac a indiqué vendredi 17 octobre, dans un entretien au "Monde", qu'il restait "encore plusieurs semaines pour reprendre les négociations et éviter la mise en place des mesures les plus dures en 2017".

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine