HOMMAGE

Un spectacle en hommage aux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon

Claude Verlon et Ghislaine Dupont ont été assassinés dans le nord du Mali, le 2 novembre 2013.
Claude Verlon et Ghislaine Dupont ont été assassinés dans le nord du Mali, le 2 novembre 2013. RFI

Un hommage a été rendu à Ghislaine Dupont et à Claude Verlon, samedi 17 octobre, au théâtre de la Maison de la Poésie à Paris. Les deux journalistes de RFI ont été assassinés dans le nord du Mali, le 2 novembre 2013.

Publicité

Le 2 Novembre 2013, Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés dans le nord du Mali. Ces deux journalistes aguerris travaillaient au sein de la rédaction de RFI depuis respectivement 23 ans et 31 ans.

Samedi 17 octobre, un hommage leur était rendu au théâtre de la Maison de la Poésie à Paris, en présence de leurs amis, collègues et proches.

Chansons du comédien François Morel, lecture de reportages de Ghislaine par l’actrice Isabelle Carré, musique et danse autour des thèmes de l'Afrique étaient au programme pour saluer la mémoire de "Claudio et Gigi".

Connaître les circonstances de leur assassinat

L'occasion de se souvenir mais aussi de continuer à se mobiliser pour connaître la vérité sur les circonstances de leur assassinat.

"J'aime bien être sur une scène de théâtre et dire je suis avec vous, j'ai envie de vous défendre, je trouve que votre cause est juste et donc je suis avec vous", a confié François Morel à France 24.

"Je vois le courage incensé qu'il lui a fallu, indique de son côté Isabelle Carré au sujet de Ghislaine Dupont. Je lis une lettre d'elle à sa mère, elle dit qu'elle est épuisée, qu'elle travaille sans arrêt jusqu'a 22 h 30, enfin tout cela c'est pour nous, pour qu'on soit au courant et que les choses puissent évoluer".

"On ne sait pas ce qu'il s'est passé"

Pour toutes les personnes présentes, les deux journalistes de RFI étaient des amis, des collègues, des proches. Deux ans après leur mort, ils sont rongés par les questions.

"Rien ne nous rendra ceux qui sont partis mais c'est très difficile à vivre, parce qu'on est dans le doute, on ne sait pas ce qu'il s'est passé, déplore Marie-Solange Poinsot-Dupont, la mère de Ghislaine Dupont. On se fait les pires scénarios, mes nuits sont difficiles, et j'aimerais que ca bouge un peu".

Au printemps 2014, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour déterminer les circonstances du drame. À ce jour, aucun juge n'a pu se rendre sur place pour enquêter.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine