Accéder au contenu principal

Les volleyeurs français, champions d’Europe pour la première fois de leur histoire

L'équipe de France de volley-ball est championne d'Europe pour la première fois de son histoire, le 18 octobre 2015 à Sofia.
L'équipe de France de volley-ball est championne d'Europe pour la première fois de son histoire, le 18 octobre 2015 à Sofia. Tasso Marcelo, AFP

Les Bleus ont remporté leur premier Euro de volley, dimanche, face à des Slovènes qui ont pourtant opposé une résistance digne de leur parcours. L'équipe de France conclut son sans-faute dans la compétition par une médaille d'or.

Publicité

La France a remporté son premier titre européen de volley-ball grâce à une victoire nette en finale de l'Euro sur la Slovénie, 3 sets à 0 (25-19, 29-27, 29-27), dimanche 18 octobre à Sofia, en Bulgarie. Les Bleus confirment ainsi leur statut de grande nation de volley, trois mois après leur sacre en Ligue mondiale, au Brésil.

Après un parcours difficile, mais sans faute, les hommes de Laurent Tillie ont confirmé en finale contre un énorme outsider. Ils ont parfaitement attaqué la rencontre, prenant leurs adversaires à la gorge au service, ceux de l’immense Kevin Le Roux (2,09 m) étant les plus impressionnants. La belle distribution de Benjamin Toniutti a trouvé Earvin Ngapeth bien plus saignant que la veille et Antonin Rouzier, impérial en pointe, comme depuis le début d'un tournoi dont il a été élu meilleur joueur.

Rouzier monumental

Le deuxième set a été le tournant du match. À cause d'un passage à vide en réception, les Bleus ont dû courir après le score (3-8), jusqu'à trois balles de set sauvées. Après un chassé-croisé sous haute tension, les Slovènes ont laissé tomber par terre un service volontairement mou de Rouzier, et la deuxième manche en même temps.

Pour arriver jusque-là, les Slovènes avaient réussi deux exploits en sortant la Pologne, championne du monde, en quarts de finale, et l'Italie en demie, grâce à leurs grands attaquants Urnaut et Gasparini. Mais ils jouaient leur première finale et peut-être ont-ils été victimes du syndrome de l'invité-surprise, qui se trouve pris de vertige lorsqu'il découvre à quelle hauteur de la compétition il se trouve.

Le troisième set fut encore acharné mais avec un Rouzier toujours monumental, les Bleus ont réussi à enfoncer le clou, à la cinquième balle de match tout de même, sur un geste incroyable d'Earvin Ngapeth. Ils sont désormais champions d’Europe pour la première fois de leur histoire, après avoir échoué trois fois en finale (1987, 2003 et 2009).

Objectif : Rio 2016

Le parcours des Bleus dans cet Euro a été ardu, les victoires parfois arrachées au courage, mais au final c'est un sans-faute : six matches, six succès, dont deux sur les pays organisateurs, l'Italie à Turin en poule et la Bulgarie à Sofia en demie.

Cette médaille d'or est un sommet pour le volley français, mais elle n'est qu'une étape vers le grand objectif que l'entraîneur Laurent Tillie a fixé à cette jeune équipe, dont aucun titulaire n'a atteint la trentaine : les Jeux de Rio en 2016.

Inexplicablement, l'Euro n'envoie pas son champion aux Jeux. Il faudra remettre l'ouvrage sur le métier début janvier à Berlin au tournoi de qualification olympique (TQO), sorte d'Euro bis, où il faudra terminer sur le podium.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.