PROCHE-ORIENT

Nouvelle journée de violences en Israël, Ban Ki-moon appelle à la négociation

Des soldats israéliens sur le site d'un incident impliquant un conducteur israélien, le 20 octobre 2015 à Hébron.
Des soldats israéliens sur le site d'un incident impliquant un conducteur israélien, le 20 octobre 2015 à Hébron. Hazem Bader, AFP

Face à l'escalade des violences en Israël et dans les territoires palestiniens, le secrétaire général de l'ONU a appelé mardi à la négociation. La journée a de nouveau été marquée par des attaques à l'arme blanche, quatre Palestiniens ont été tués.

Publicité

Les forces israéliennes ont abattu deux Palestiniens, mardi 20 octobre, qui ont attaqué à l'arme blanche des soldats israéliens à Hébron. L'attaque a eu lieu à un poste militaire de cette ville de Cisjordanie. Selon l'armée, un soldat a été blessé.

Cette attaque s'ajoute à deux autres attentats commis mardi, l'un à Hébron et l'autre au sud de Jérusalem. Au total, quatre Israéliens ont été blessés et quatre assaillants palestiniens abattus. Toujours mardi, un automobiliste israélien est mort à Hébron également, dans des circonstances qui restent à éclaircir.

"Au bord d'une nouvelle catastrophe"

C'est dans ce climat de violence que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a entamé une visite surprise de deux jours dans le pays. "Israéliens et Palestiniens sont au bord d'une nouvelle catastrophe", a-t-il prévenu, lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Le secrétaire général des Nations unies a mis en garde Israël contre un usage excessif de la force. Il faut selon lui éviter "que la situation se transforme en conflit religieux avec un potentiel d'implications pour la région". 

"Le seul moyen de mettre fin à ce conflit est au travers de négociations qui produiront des résultats concrets", a-t-il ajouté. Ban Ki-moon doit se rendre mercredi en Cisjordanie et rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas.

Les heurts, les agressions mutuelles entre Palestiniens et colons israéliens et une vague d'attentats anti-israéliens ont fait plus de 45 morts palestiniens (dont plus de 20 auteurs d'attaques) ainsi qu'un mort arabe israélien d'une part, et huit morts Israéliens de l'autre, depuis le 1er octobre. Un Érythréen, pris par erreur pour un terroriste, a aussi été tué.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine