FOOTBALL

Ligue des champions : PSG - Real, enfin un vrai test pour les Parisiens

Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani, les deux attaquants vedettes du PSG.
Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani, les deux attaquants vedettes du PSG. Kenzo Tribouillard, AFP

Pour savoir s'il a les moyens de sérieusement prétendre à la Ligue des champions, le PSG va devoir frapper un grand coup face au Real Madrid. Les deux équipes s'affrontent pour la suprématie du groupe A en phase de poules.

Publicité

Invaincu en championnat depuis le début de la saison, le Paris Saint-Germain va enfin attaquer les choses sérieuses en affrontant sur sa pelouse le puissant Real Madrid, mercredi 21 octobre. Si le club de la capitale veut impressionner l’Europe du foot et quitter son statut de simple outsider de la Ligue des champions, il va devoir frapper un grand coup.

Alors que les deux équipes sont à égalité de points dans le groupe A, le PSG va chercher à ravir la première place à son adversaire et à sécuriser un 8e de finale plus accessible. En quatre rencontres toutes compétitions confondues, les Parisiens se sont imposés à deux reprises par le passé et ont décroché un match nul. Le souvenir de la victoire du 18 mars 1993 sur le score de quatre buts à un est encore dans tous les esprits. Selon l’entraîneur Laurent Blanc, l'exploit est de nouveau possible. "Le Real Madrid, avec son palmarès est un grand d’Europe, le PSG ne l’est pas encore. Mais on a les qualités pour gagner demain", a-t-il affirmé en conférence de presse à la veille de choc. Pour y arriver, il va pouvoir compter sur une formation presque au complet : "À part David Luiz, qui sera forfait, je pense qu’on aura la totalité de notre effectif".

L’International brésilien s’est blessé en fin de semaine dernière avec son équipe nationale. Kevin Trapp, remis d’une élongation à la cuisse et Marco Verrati, d’une lésion au mollet droit, devrait en revanche être sur pied. L’Argentin Angel Di Maria ménagé ces derniers jours pour cause de matchs internationaux sera également sur le terrain pour affronter son ancien club. Pour Laurent Blanc, il devra toutefois réussir à calmer ses ardeurs : "Il sera très motivé. Il ne faudra pas qu’il le soit trop. Il devra rester tranquille. Il a une qualité extraordinaire, les joueurs du Real Madrid le connaissent bien. Son début de saison est moyen, il peut faire mieux, il en a conscience".

Le coach parisien pourra aussi s’appuyer sur son attaquant vedette Zlatan Ibrahimovic qui retrouve son meilleur état de forme après une série de blessures. Celui qui devance désormais Pauleta comme le meilleur buteur de l’histoire du PSG (112 réalisations) reste sur six buts en quatre matchs de championnat et deux en deux rencontres avec la sélection suédoise : "Physiquement, il se sent très bien. Il en a besoin car Zlatan n’est pas qu’un buteur", souligne Laurent Blanc.

De nombreux absents côté Real

Face à lui, le géant scandinave va trouver sur sa route Cristiano Ronaldo, qui est lui aussi entré un peu plus dans la légende en dépassant Raul au panthéon du Real Madrid avec 324 buts. Avec 11 buts en 10 matchs officiels, l’attaquant portugais a toujours de l’appétit. Le défenseur parisien Thiago Silva sait que la gestion de CR7 sera l’une des clés de la rencontre : "C’est un joueur difficile à marquer, il a beaucoup de qualités. De la tête, du pied droit, du pied gauche. Il faut être concentré pour marquer ce joueur. Il fait souvent la différence pour le Real".

Le joueur vedette des Merengue ne pourra toutefois pas compter sur ses coéquipiers habituels. Karim Benzema n’est toujours pas remis de sa blessure à la cuisse. Il s’ajoute à une longue liste d’absences dans l’effectif de l’équipe espagnole : Gareth Bale (mollet), Dani Carvajal (cheville), Pepe (contusion) et James Rodriguez (cuisse). En attaque, l’entraîneur Benitez devrait être contraint d'aligner au Parc des Princes un élément peu expérimenté aux côtés de Ronaldo et d'Isco, par exemple le jeune avant-centre Jesé (22 ans) ou l'ailier Lucas Vazquez (24 ans). Le défenseur et capitaine Sergio Ramos (épaule) et le milieu Luka Modric (adducteur) figurent en revanche dans le groupe pour Paris.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine