Accéder au contenu principal

Un restaurant israélien divise l'addition de 50 % si Arabes et juifs mangent ensemble

Le Humus Bar se trouve dans la ville de Kfar Vitkin dans le centre d'Israël.
Le Humus Bar se trouve dans la ville de Kfar Vitkin dans le centre d'Israël. Humus Bar, Page Facebook

Alors que les violences continuent de secouer Israël et les Territoires palestiniens, un restaurateur israélien propose une initiative pour rapprocher les communautés. Il offre une réduction de 50 % aux juifs et Arabes qui mangent ensemble.

PUBLICITÉ

Et si le houmous rapprochait les peuples ? C’est l’idée d’un restaurateur de la ville de Kfar Vitkin, dans le centre d’Israël. Face à l’escalade de violences actuelle entre Israéliens et Palestiniens au Proche-Orient, il a décidé d’œuvrer pour la paix en proposant à ses clients une réduction de 50 % sur le houmous si Arabes et juifs mangent à la même table, comme le rapporte "The Times of Israël", le 20 octobre.

"Peur des Arabes? Peur des juifs? Chez nous, il n'y a ni Arabes ni juifs. Chez nous il n'y a que des humains ! Et un excellent houmous arabe ! Et d'excellents falafels juifs, que vous soyez Arabe, juif, chrétien ou Indien", a ainsi expliqué le restaurateur dans un message publié le 13 octobre sur sa page Facebook.

מפחדים מערבים? מפחדים מיהודים? אצלנו אין ערבים! אבל אין גם יהודים... אצלנו יש בני אדם! וחומוס ערבי אמיתי ומעולה!...

Posté par ‎חומוס בר - Humus Bar‎ sur lundi 12 octobre 2015

Interrogé par le journal israélien, le restaurateur affirme que cette initiative est déjà concluante : "Kobi Tzafrir, le manager du restaurant, témoigne qu’il a déjà servi des tables ou juifs et Arabes ont dégusté ensemble leur plat de houmous". "S’il y a bien quelque chose qui peut réunir les gens ensemble, c’est le houmous", a également affirmé ce diplomate culinaire qui propose une cuisine casher et halal.

Selon le Huffington Post, ce plat, très prisé des juifs comme des Arabes, n’a pas été choisi par hasard. Il a déjà servi "d’emblème de la paix" par le passé. Le site internet d'actualité rappelle qu’en 2012, le cinéaste australien avait réalisé "Make Hummus Not War", un documentaire où il faisait du houmous la recette de la paix dans le conflit israélo-palestinien. Il explique également que l’an dernier, des étudiants avaient imaginé le mouvement "Hummus Iniative" qui encourageaient les jeunes du monde entier à se prendre en photo avec un pot de houmous, pour "rassembler les gens, essayer de faire passer un message d’espoir et d’apaisement".

 

Sur le mur de séparation entre Israël et les territoires Palestiniens, on retrouve le slogan "Faites du Houmous, pas la guerre"
Sur le mur de séparation entre Israël et les territoires Palestiniens, on retrouve le slogan "Faites du Houmous, pas la guerre" Odile Pandor, France 24
Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.