Dans la presse

"L'indignité de la jungle de Calais"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 21 octobre, l’appel de quelque 800 artistes et intellectuels français en faveur des migrants de la jungle de Calais, le «business» de l’immigration, l’opération séduction du FN envers les musulmans de France. Et François Hollande à La Courneuve et dans le Chasseur français.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, l’appel de 800 artistes et intellectuels français, qui interpellent le gouvernement sur les conditions de vie extrêmement précaires des 5 à 6000 réfugiés et migrants actuellement dans la jungle de Calais.
 
«Sortez la jungle de Calais de l’indignité», demandent les signataires, dont la tribune évoque «cinq à six mille femmes, hommes et enfants», «laissés à eux-mêmes dans des bidonvilles, avec un maigre repas par jour, un accès quasi impossible à une douche ou à des toilettes, une épidémie de gale dévastatrice, des blessures douloureuses, des abcès dentaires non soignés». Ils dénoncent dans Libération «l’argument de la défense des plus pauvres des Français» qui serait utilisé pour justifier le manque de moyens: «cette mise en concurrence des indigences est ignoble. Elle nous habitue à l’idée qu’il y aurait des misères défendables et d’autres non».Ces signataires ne commentent pas la décision du gouvernement de recourir à un jet privé pour désengorger Calais. D’après les informations de Streetpress, les services de l’Etat auraient évacué un certain nombre de ces migrants vers des villes de province, où ils auraient ensuite été relâchés, pour un coût estimé d’1,5 million d’euros. Une opération qui ne choque pas le député PS Bruno Le Roux, d’après le site du Figaro: le président du groupe socialiste à l’assemblée estime qu’un jet privé «n’est pas luxueux» et qu’il permet de «transporter dignement les migrants». Ca n’est probablement pas l’avis de la Cour des comptes, qui a rendu hier un rapport sévère sur la politique d’asile française. Plus de 96 % des personnes déboutées de leur demande d’asile qui resteraient en France, 690 millions d’euros dépensés en 2013, deux ans en moyenne pour chaque procédure: voilà quelques uns des chiffres de ce rapport, qui dénonce une politique d’asile «mal maîtrisée», selon le Figaro. Le journal l’Humanité, lui, dénonce «le business juteux de la sécurité» lié au contrôle des migrants, dans une Europe transformée en «forteresse»: entre 2007 et 2013, 4 milliards d’euros auraient été alloués au FP7, qui gère les dispositifs de contrôle aux frontières de l’Europe. Il y a les chiffres, et puis il y a les hommes. Dans Libération, la photo impressionnante de milliers de migrants venant de franchir la frontière ente la Croatie et la Slovénie et se dirigeant vers le nord de l’Europe.
 
Alors que le parquet a requis hier la relaxe de Marine Le Pen, après ses propos comparant les prières de rue musulmanes à l’Occupation, le Parisien affirme que le FN «drague» les électeurs musulmans. Le parti de Marine Le Pen tenterait de les séduire à l’occasion de la campagne des élections régionales – «une stratégie osée». Pour le candidat tête de liste en Seine-Saint-Denis, qui rappelle que le FN est arrivé en tête dans le département aux européennes, les banlieues «ne sont pas des zones perdues pour le FN». Les «quartiers» avaient voté à 80 % pour François Hollande en 2012. Trois ans après son élection, 10 ans après les émeutes de Clichy-sous-Bois, le président s’est rendu hier à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, où il y a reçu un accueil «sportif», selon le Parisien, qui rapporte que «les promesses oubliées» de 2012 «ne passent pas» dans les quartiers. Un accueil mitigé, qui rappelle celui qu’ont réservé à François Hollande des habitants de Saint-Nazaire, la semaine dernière, selon le Monde, qui s’interroge sur les communications et les déplacements tous azimuts du président. Dernière communication en date, la longue interview accordée au Chasseur français - un entretien où le président prend position en faveur de la chasse aux loups et des couteaux Laguiole.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine