Accéder au contenu principal

La famille de Jacky Sutton, retrouvée morte à Istanbul, se rallie à la thèse du suicide

La chercheuse britannqiue a été retrouvée pendue dans les toilettes de l'aéroport d'Istanbul, le 17 octobre 2015.
La chercheuse britannqiue a été retrouvée pendue dans les toilettes de l'aéroport d'Istanbul, le 17 octobre 2015. Compte facebook de Jacky Sutton

La famille de la chercheuse britannique Jacky Sutton, retrouvée morte dans les toilettes d’un aéroport d’Istanbul-Ataturk, a finalement déclaré mercredi accepter la thèse du suicide.

Publicité

Les proches de Jacky Sutton n’ont d’abord pas voulu croire à la thèse du suicide privilégiée par les enquêteurs turcs. Mais la famille de la chercheuse britannique retrouvée pendue le samedi 17 octobre dans les toilettes de l'aéroport d'Istanbul-Ataturk, ainsi que son employeur, l’Institute for War and Peace Reporting, ont indiqué mercredi 21 octobre s’être finalement ralliés à la thèse du suicide.

Les autorités turques avaient déclaré lundi que Jacqueline Sutton s’était donné la mort après avoir manqué sa correspondance pour le nord de l’Irak. Sa sœur, Jenny Sutton, a précisé que la famille avait profondément douté des premières conclusions de l’enquête mais croyait maintenant que personne n’avait attaqué Jacqueline.

La famille Sutton a déclaré que les autorités turques s’étaient montrées pleinement coopérantes et avaient fourni aux proches de la victime un dossier complet contenant les informations dont elles disposaient. La famille et l’employeur de la chercheuse ont néanmoins précisé qu’ils comptaient poursuivre leur propre investigation avec l’aide d’un expert indépendant.

Avec AP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.