Accéder au contenu principal

Grèce : arrivée record de 48 000 migrants en moins d'une semaine

Des réfugiés et des migrants arrivent sur l'île grecque de Lesbos le 22 octobre 2015 après avoir traversé la mer Égée.
Des réfugiés et des migrants arrivent sur l'île grecque de Lesbos le 22 octobre 2015 après avoir traversé la mer Égée. Aris Messinis, AFP

L’Organisation internationale des migrations a annoncé, vendredi, que quelque 48 000 migrants et réfugiés étaient arrivés cette semaine en Grèce. Un nombre jamais atteint sur une telle période depuis le début de l’année.

Publicité

Entre le 17 et le 21 octobre, le nombre de migrants arrivés en Grèce s’est élevé à 48 000, soit "environ 9 600 personnes par jour au cours des 5 derniers jours", a indiqué l'OIM (Organisation internationale des migrations) vendredi 23 octobre à Genève. Jamais un tel nombre n’avait été atteint sur une telle période depuis début 2015.

L'île de Lesbos continue à accueillir le plus fort pourcentage de réfugiés et migrants. Durant ces cinq derniers jours, 27 276 d'entre eux sont arrivés sur cette île, alors que 9 750 ont débarqué sur l'île de Chios.

Par ailleurs, quelque 5 000 personnes sont arrivées au poste-frontière serbo-croate de Berkasovo dans la nuit de jeudi à vendredi.

Amin Awad, directeur pour le Proche-Orient de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a déclaré que les frappes aériennes russes et l'intensification des combats autour de la ville syrienne d'Alep avaient contribué à la "dynamique de déplacement" des réfugiés, en provoquant la fuite de quelque 30 000 personnes, mais n'avaient pas contribué de manière significative à l'exode des réfugiés vers l'Europe.

>> À voir sur France 24 : "À Lattaquié, l'armée russe prend ses quartiers"

Près de 700 000 migrants depuis le début de l'année

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU parle, lui, de 50 000 personnes déplacées en raison de l'offensive gouvernementale syrienne appuyée par les frappes aériennes russes.

Amin Awad a relevé que le nombre de déplacés de l'intérieur en Syrie était tombé de 7,6 millions à 6,3 millions depuis le dernier comptage du HCR, une baisse qui pourrait en partie s'expliquer par le départ de ces déplacés vers l'Europe.

Depuis le début de l'année, 681 000 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée pour gagner l'Europe, précise l'OIM.

Avec AFP et Reuters
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.