Accéder au contenu principal
COMMÉMORATIONS

Grande guerre : le président IBK rend hommage aux Maliens tombés pour la France

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta et le secrétaire d'État aux anciens combattants Jean-Marc Todeschini, à l’Ossuaire de Douaumont (Meuse), le 22 octobre 2015.
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta et le secrétaire d'État aux anciens combattants Jean-Marc Todeschini, à l’Ossuaire de Douaumont (Meuse), le 22 octobre 2015. Fred Marvaux, AFP
|
Vidéo par : Julien SAUVAGET
1 min

En visite d'État de deux jours, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta s'est rendu jeudi à l’Ossuaire de Douaumont (Meuse), où il a rendu hommage aux soldats maliens victimes de la Grande Guerre.

Publicité

Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, s'est rendu jeudi 22 octobre avec Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État aux anciens combattants, à l’Ossuaire de Douaumont (Meuse), où il a rendu hommage aux soldats maliens tombés lors de la Première Guerre mondiale et dont Bamako tente de préserver la mémoire.

Sous une pluie fine et un ciel brumeux, après avoir passé en revue les troupes, le président malien s'est recueilli sur la tombe d'un compatriote enterré au cimetière chrétien, puis a rendu hommage à 51 autres Maliens enterrés au carré musulman. "C'est le courage et la bravoure que nous saluons, ce sont les fils de la civilisation", a déclaré le président malien au cours d'une allocution, en évoquant le sort des Maliens morts durant la Grande Guerre.

Quelque 80 000 Maliens ont été mobilisés dans les rangs de l'armée française dans les deux conflits mondiaux (1914-1918 et 1939-1945). Parmi eux se trouvait l'arrière grand-père d’Ibrahim Boubacar Keïta.

Le président malien a ensuite rallumé la flamme de l'Ossuaire de Douaumont, qui abrite les ossements de 130 000 hommes non identifiés tombés à Verdun. Ibrahim Boubacar Keïta est en visite d'État de deux jours en France, où il a été reçu par le président François Hollande.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.