Accéder au contenu principal

Coupe du monde de rugby : vers un triplé ou un immense exploit ?

Les Argentins rêvent de bousculer l'ordre établi dans cette Coupe du monde de rugby 2015.
Les Argentins rêvent de bousculer l'ordre établi dans cette Coupe du monde de rugby 2015. Franck Fife, AFP

Ce week-end, les demi-finales de la Coupe du monde de rugby mettent aux prises quatre nations de l'hémisphère sud. Avec, en ligne de mire, un triplé pour les All Blacks, l'Australie ou l'Afrique du Sud. À moins que l'Argentine ne crée l'exploit...

Publicité

, envoyé spécial France 24 à Twickenham (Royaume-Uni)

Une semaine après que l'hémisphère nord a constaté, impuissant, la suprématie des nations du Sud sur cette Coupe du monde de rugby 2015, l'Angleterre se remet à vivre au rythme de l'ovalie. Au programme, deux demi-finales 100 % sudistes, donc, avec Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud dès samedi (16 heures, heure de Paris), puis Australie – Argentine, dimanche (17 heure, heure de Paris).

Le premier choc de cet avant-dernier week-end de Coupe du monde mettra aux prises deux adversaires qui se connaissent par cœur, mais qui se retrouvent seulement pour la quatrième fois en Coupe du monde.

En jeu, une place pour une finale que les deux camps connaissent bien, pour y avoir été victorieux à deux reprises chacun. Les Néo-Zélandais, tenants du titre (2011), avaient également remporté la toute première édition de la compétition en 1987. Les Springboks, eux, avaient décroché le titre suprême en 1995 avant de récidiver en 2007.

À quelques heures de cette 91e confrontation entre les deux nations, ce sont sans nul doute les All Blacks qui partent avec le statut de favori. Victorieux de 10 des 12 derniers matchs face au représentant phare du continent africain, les hommes de Steve Hansen ont impressionné en quarts de finale, en humiliant le XV de France (62-13), alors que les Sud-Africains n'ont arraché leur billet que dans les ultimes minutes d'un âpre combat face au Pays de Galles (23-19).

Surtout, là où les Blacks ont impressionné depuis le début de cette Coupe du monde (cinq victoires), les Sud-Africains se sont révélés friables. Mis en danger par les Gallois il y a une semaine, ils sont surtout concédé une surprenante défaite face au Japon, en poule (34-32), le 19 septembre dernier. Ils devront se montrer sous leur meilleur jour pour empêcher les Néo-Zélandais de rejoindre une finale qui leur semble promise depuis quatre ans.

L'Argentine en lice pour l'exploit

Il y a encore quelques semaines, l'autre demi-finale n'aurait guère donné lieu à de grandes interrogations. L'Australie, double championne du monde (1991, 1999) et qui avait entamé le Mondial avec un statut de grand favori (avec les All Blacks), n'a toujours pas réussi à convaincre sur le pré.

En quart de finale, les Wallabies ont franchi le cap sur le fil, bien aidés par une pénalité sifflée à tort par l'arbitre sud-africain Craig Joubert en toute fin de match face à l'Écosse (35-34).

Souverains en mêlée fermée durant les matchs de poule – ce qui leur a d'ailleurs permis de dominer les Gallois (15-6) et d'éliminer les Anglais (33-13) – ils ont été singulièrement secoués par le pack écossais la semaine passée.

Et c'est justement dans cet exercice qu'excellent les Argentins depuis le début de la Coupe du monde. Les Pumas, qui ont étrillé l'Irlande en quart de finale (43-20), savent qu'ils sont désormais capables de bousculer leurs adversaires dans ce compartiment de jeu. Et, si Nicolas Sanchez conserve en plus son inspiration au pied (23 points face aux Irlandais), l'Australie pourrait payer cher ses carences.

Pour les hommes de Daniel Hourcade, qui vont jouer la deuxième demi-finale de leur histoire après 2007, l'occasion semble trop belle. Et nul doute qu'un bégaiement de l'histoire – ils ont remporté leur premier match face à une nation majeure du sud l'an passé, face aux Wallabies – aurait un retentissement majeure dans un pays où le football, sport roi, écrase toute la concurrence.

Les demi-finales :

Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud, samedi 24 octobre, à 17 heures, à Twickenham.

Australie – Argentine, dimanche 25 octobre, à 17 heures, à Twickenham.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.