JÉRUSALEM

Esplanade des Mosquées : Israël accepte un compromis proposé par la Jordanie

Des fidèles musulmans prient, à l'extérieur de la mosquée Al-Aqsa, le 23 octobre 2015.
Des fidèles musulmans prient, à l'extérieur de la mosquée Al-Aqsa, le 23 octobre 2015. Ahmad Gharabl, AFP

Le secrétaire d'État américain John Kerry a annoncé samedi à Amman un accord entre la Jordanie et Israël sur de nouvelles mesures régissant l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, pour tenter d'apaiser les tensions entre Israéliens et Palestiniens.

Publicité

C’est une nouvelle tentative pour juguler les violences entre Israéliens et Palestiniens. Le secrétaire d'État américain John Kerry a annoncé, samedi 24 octobre à Amman, un accord entre la Jordanie et Israël sur de nouvelles mesures régissant l'esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Ces mesures devraient être détaillées samedi soir par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, a ajouté John Kerry, qui s'exprimait aux côtés de son homologue jordanien Nasser Judeh à l'issue d'une rencontre avec le roi de Jordanie Abdallah II.

Il a précisé que Benjamin Netanyahou avait accepté une suggestion du roi Abdallah pour assurer une surveillance vidéo de 24 heures de tous les sites sur l'esplanade des Mosquées. Une idée qualifiée "d'excellente" par John Kerry.

Israël est d'accord aussi pour "respecter pleinement le rôle particulier" de la Jordanie, gardienne des lieux saints, selon le statu quo de 1967, a précisé le secrétaire d'État américain.

Renforcer le dispositif de sécurité

Selon lui, "Israël n'a pas l'intention de diviser l'esplanade" et se "félicite de la coopération accrue entre les autorités israéliennes et jordaniennes" qui doivent se réunir "prochainement" pour renforcer le dispositif de sécurité sur ce lieu qui cristallise les tensions israélo-palestiniennes depuis des semaines.

Les Palestiniens et la Jordanie accusent Israël de vouloir changer les règles (le "statu quo") qui régissent l'esplanade des Mosquées, où se trouve la mosquée Al-Aqsa, selon le statu quo de 1967. Mais Israël se défend d'un tel projet.

Plus tôt dans la journée, John Kerry avait rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas. À l'issue de cet entretien, Mahmoud Abbas avait indiqué avoir insisté auprès de John Kerry "sur la nécessité de préserver le statu quo historique" qui régit l'esplanade des Mosquées et "donne au Waqf (l'organe jordanien qui gère les biens religieux musulmans) l'entière responsabilité d'Al-Aqsa depuis des décennies et qu'Israël a changé en 2000 en donnant le contrôle de l'esplanade à la police israélienne qui en tient désormais les accès et contrôle les visites des non-musulmans".

L'esplanade des Mosquées ou mont du Temple dans l'appellation juive, est le troisième lieu saint de l'islam mais il est également vénéré par les juifs. L'esplanade se trouve à Jérusalem-Est, la partie palestinienne occupée par Israël depuis 1967 malgré les condamnations de l'ONU.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine