ÉTATS-UNIS

Les débuts nostalgiques de Donald Trump et son "petit" prêt d'un million de dollars

Donald Trump sur un plateau de télévision lors du premier débat entre plusieurs candidats à l'investiture républicaine, jeudi 6 août.
Donald Trump sur un plateau de télévision lors du premier débat entre plusieurs candidats à l'investiture républicaine, jeudi 6 août. Chip Somodevilla, AFP

Jamais avare de provocation, le milliardaire Donald Trump a évoqué, lundi, lors d'une émission télévisée, ses modestes débuts dans la vie active et le "petit" prêt d'un million de dollars qu'il a dû rembourser à son père, avec les intérêts.

Publicité

Un modeste prêt d’un million. C’est ainsi que Donald Trump revient, nostalgique, sur ses débuts dans la vie active. Le milliardaire américain a raconté, lundi 26 octobre, qu'il avait toujours dû se battre pour réussir, minimisant l’aide financière de son père, un promoteur millionnaire new-yorkais.

"Rien n'a été facile pour moi. J'ai commencé à Brooklyn, mon père m'a fait un petit prêt d'un million de dollars", a-t-il dit lors d'une émission sur NBC. "Je me suis lancé à Manhattan, et j'ai dû le rembourser avec intérêts". Selon lui, son père, le promoteur immobilier Fred Trump, lui avait déconseillé de sortir de Brooklyn et du Queens, les deux zones de New York où l'entreprise familiale était implantée. "Toute ma vie on m'a dit non", a affirmé Donald Trump.

"Pas beaucoup par rapport à ce que j’ai construit"

Relancé sur le "petit" prêt d'un million de dollars (équivalent à près de sept millions de dollars aujourd'hui, après inflation), il a répondu que ce n'était "pas beaucoup par rapport à ce que j'ai construit".

L’actuel candidat républicain à la Maison blanche a fait ses débuts dans l'entreprise de son père au sein de laquelle il a fait construire des milliers de logements à Brooklyn. Il s’est ensuite lancé dans les années 1970 dans une aventure immobilière personnelle à Manhattan, où plusieurs tours portent aujourd'hui son nom, aux États-Unis et dans d'autres pays avec des hôtels, casinos, golfs et tours de logements.

Son empire a subi plusieurs faillites d'hôtels et de casinos dans les années 1990 et 2000. Aujourd’hui, la fortune de Donald Trump est évaluée par lui-même à 10 milliards de dollars et par le magazine Forbes à 4,5 milliards.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine