Accéder au contenu principal

Internet de retour en Algérie après une panne record de cinq jours

En Algérie, l'utilisation de YouTube et de Facebook consomme à eux seuls 51 % de la capacité de connexion.
En Algérie, l'utilisation de YouTube et de Facebook consomme à eux seuls 51 % de la capacité de connexion. AFP

Pendant cinq jours, l’Algérie a été coupée du Web, à cause d'un câble sous-marin endommagé, qui relie le pays à la Toile. C'est désormais le soulagement pour des millions d'Algériens qui ont eu du mal à se sevrer.

PUBLICITÉ

Faire une recherche sur le Web, envoyer un mail ou consulter son compte Facebook fut mission – quasi – impossible en Algérie ces cinq derniers jours. Mais mardi 27 octobre, Internet a été rétabli dans le pays après la réparation du câble sous-marin endommagé depuis le 22 octobre au large d'Annaba, en Méditerranée, à 600 km à l'est d'Alger. Pendant près d'une semaine, la Toile ne fonctionnait qu'à 20 %, expliquait dimanche le PDG d'Algérie Télécoms, Azouaou Mehmel.

Les 10 millions d'abonnés à la 3G et deux millions à l'ADSL (sur une population de 40 millions d'habitants) ont donc pu reprendre mardi une activité en ligne normale, ou presque.

"Coupez-nous l'oxygène, rendez-nous Internet !"

"Peut-être n'avons-nous pas vu venir la vague Internet", a ironisé dimanche le PDG d'Algérie Télécoms lors d'une conférence de presse, en précisant que l'utilisation de Youtube et de Facebook consommait à eux seuls 51% de la capacité de connexion.

Sur les réseaux sociaux, accessibles par intermittence, les internautes ont exprimé leur frustration et leur colère. Dans un pays en manque de loisirs où Internet est le premier moyen de divertissement, le sevrage a été difficile pour certains :

Le site parodique "El-Manchar" – comparable au Gorafi français – s'en est donné à cœur joie. Il a trouvé le coupable, la France, qui aurait "modifié le mot de passe de son wifi" :
 

Un site d'enseignement religieux à distance, basé en Algérie, a dû reporter ses cours, et s'en remettait à Dieu pour les dates des prochains cours :

Pour obtenir du réseau, au-delà de la connexion par satellite, certains Algériens ont utilisé des proxys basés à l'étranger, une technique bien connue des activistes :

Mais tous n'ont pas vu que du malheur dans cette coupure d'Internet, qui "a ravivé les discussions familiales et les contacts humains" :

Le pays dispose d'un seul cable le reliant à l'Europe au niveau de Marseille, d'une capacité de 425 Gigats octets (Go), mais utilisé à hauteur de 405 Go. Un autre câble de secours, d'une capacité de 80 Go, relie Alger à Palerme, en Italie. Le projet d'un troisième câble entre Oran ouest et Palma de Majorque, en Espagne, a été lancé en 2009 mais n'a pas été réalisé pour des "raisons de procédure" et devra attendre 2016, a déploré Azouaou Mehmel.

À une quinzaine de kilomètres au large d'Annaba, encadrés par un important dispositif de sécurité, les techniciens d'un navire câblier arrivé de Marseille ont réussi à localiser et à hisser sur le pont le premier bout du câble endommagé sur une longueur de 100 mètres. Ils s'affairaient mardi à retrouver le deuxième.

Un navire ayant jeté l'ancre dans cette zone située en dehors du bassin serait à l'origine de la coupure, selon l'opérateur qui a déposé plainte contre X.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.