Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Plateaux, courbes, descente, inversion"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, mardi 27 octobre, la publication des chiffres du chômage pour le mois de septembre, données hautement sensibles en période préélectorale, un rapport sur la consommation de la viande rouge, et les dix ans des émeutes de Clichy-sous-Bois.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la une de la presse française, ce matin, la baisse du nombre de chômeurs, en septembre.
 
23 800 demandeurs d’emploi en moins, c’est la plus forte diminution depuis 8 ans, et donc, a priori, c’est une bonne nouvelle. Sauf qu’il semble que ce soit un peu plus compliqué que cela, selon les Echos, qui rapportent que le PS voit dans cette réduction «les prémices d’une inversion durable», tandis que la droite évoque plutôt «une baisse en trompe l’œil». En ce qui le concerne, le journal juge qu’il y a une «forte baisse en septembre», mais que «l’inversion durable de la courbe n’est pas acquise» - la fameuse inversion de la courbe du chômage, promise par Hollande, qui s’est engagé à ne pas se représenter s’il n’y parvenait pas. D’où, sans doute, l’exercice d’équilibrisme sémantique des Echos: «un plateau n’est pas une descente», et la publication des chiffres pour septembre, «suggère deux attitudes»: la première, étant, évidemment, de se réjouir, et celle qui consiste à «refuser de s’emballer»: «cette réaction est sans doute la plus sage, au risque –tant pis – de passer pour un grincheux»: «sur le front de l’emploi, depuis l’entrée de François Hollande à l’Elysée, le bilan est terrible»: «plus de 600 000 demandeurs chômeurs supplémentaires se sont inscrits à Pôle emploi».
 
Une prudence partagée par le reste de la presse. Oui, il y a «du mieux», concède le Parisien, qui précise que l’amélioration ne concerne que les jeunes, «ce qui est toutefois une très bonne nouvelle». Pour l’Opinion, la baisse de septembre est une «amélioration en trompe-l’œil», et le Figaro dénonce «les mirages d’une accalmie»: «même avec les bons chiffres délivrés hier par Pôle emploi, il faut la foi du charbonnier pour s’en convaincre: la fameuse inversion de la courbe, qui conditionne la candidature du président pour 2017, se dessine en pointillés si microscopiques que le problème restera entier lorsqu’elle apparaîtra enfin».
 
Au menu, également, la publication, hier, d’une étude de l’OMS, qui affirme que la viande rouge «serait probablement cancérogène». D’après le Centre international de recherche sur le cancer, il s’agit là d’une présomption, qui concerne la viande rouge non transformée, alors que la consommation de la viande transformée, comme la charcuterie, jouerait un rôle avéré dans l’apparition de certains cancers. Selon le Figaro, c’est «l’excès» de viande rouge qui est classé cancérogène. Faut-il (ou non) bannir le steak? Question existentielle du Parisien. La réponse d’un chercheur de l’Inra est rassurante: oui, on peut manger de tout… un peu.
 
A noter enfin, les dix ans, aujourd’hui, de la mort de Zyed et Bouna, ces deux adolescents décédés à Clichy-sous-Bois, en banlieue parisienne. Un drame qui avait déclenché trois semaines de violences urbaines en France. Dix ans après, l’Humanité affirme que «la colère couve (toujours) dans les quartiers populaires», tandis que la Croix choisit d’évoquer «ce qui a changé» depuis 2005, dans les banlieues françaises. Manuel Valls, lui, s’est rendu hier en banlieue parisienne, pour une série d’annonces «symboliques», d’après les Décodeurs du Monde.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.