Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La Turquie "domestiquée" d'Erdogan"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 29 octobre, l’annonce par l’Autriche de son intention d’ériger des barrières à sa frontière avec la Slovénie, la fermeture de deux chaînes de télé d’opposition en Turquie, et l’élection d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
                                                                                                                                   
On commence cette revue de presse internationale avec l’annonce, hier, par l'Autriche, de son intention d’ériger une barrière le long de sa frontière avec la Slovénie, également membre de l'UE, pour contrôler l’afflux de réfugiés.
 
Cette annonce est largement reprise par la presse autrichienne. A la une du Kleine Zeitung, l’image de réfugiés massés derrière des barrières - des clôtures peut-être semblables à celles que l’Autriche pourrait ériger rapidement, même si la ministre de l'Intérieur, qui a fait cette annonce, n'a pas donné de précisions sur la forme que prendrait ces nouvelles «barrières», qui seraient quoi qu’il en soit une première entre deux pays de Schengen. Der Standard, lui, évoque la colère qu’a suscitée cette annonce en Allemagne, notamment en Bavière, dont le dirigeant conservateur a accusé ses voisins d'envoyer des milliers de réfugiés vers l'Allemagne «sans avertissement préalable». Le ministre de l'Intérieur allemand a dénoncé le comportement «incorrect» de Vienne, l’appelant à en changer «immédiatement».
 
En Autriche, l’annonce de la ministre de l’Intérieur provoque des critiques virulentes. «Nous nous enfermons», titre l’édito du Standard, qui dénonce une «trahison» de l’idéal européen, du projet de paix qui a valu à l’UE un prix Nobel, et de sa devise, «Unis dans la diversité». «Certes, les mouvements de réfugiés doivent être canalisés, et l’immigration ne peut pas être illimitée, mais le problème ne pourra pas être résolu par des pays européens dressés les uns contre les autres. C’est un problème qu’ils doivent résoudre ensemble. Dans l’intérêt des réfugiés, et dans le leur». Die Presse, pour sa part, évoque «l’effet domino» déclenché par l’annonce autrichienne, en rappelant la réaction du  Premier ministre slovène, qui a déclaré que son pays «avait déjà préparé un scénario similaire depuis un bon moment», et que son gouvernement était «prêt à édifier une barrière» à sa frontière avec la Croatie dès que ce serait nécessaire. Même préoccupation du côté du Soir, qui évoque «l’essoufflement de l’élan de générosité pour les réfugiés» et estime que «l’Europe ne peut pas brader sa liberté de mouvement».
 
A la Une également, la décision des autorités turques de fermer deux stations de télévision proches de l’opposition au président Erdogan, à quatre jours des élections anticipées. En direct devant les caméras, des policiers en tenue antiémeutes ont pris d'assaut, hier, à l'aube, les rédactions et les régies de Bugün TV et Kanaltürk, dont la maison-mère avait fait l'objet, deux jours plus tôt, d'une mise sous tutelle par la justice. «Suis-je consterné? Non… pas du tout», titre l’édito de Hurriyet, qui estime que la «domestication» de la société turque, a été l’objet d’une campagne systématique de l’AKP d’Erdogan depuis au moins 2007, moment où le gouvernement islamiste a fait emprisonner puis traduire en justice les présumés coupables de l’«affaire Ergenekon», accusés d’avoir fomenté un putsch contre Erdogan.  Le journal mentionne également l’arrestation de deux jeunes garçons de 12 et 13 ans, qui encourent deux ans de prison pour avoir déchiré une affiche représentant le président turc, dans la province kurde de Diyarbakir.
 
Enfin en Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a été reconduit à la présidence de la République, avec le score écrasant de plus de 83% des voix. Mais c’est un autre chiffre qui a retenu l’attention de L’Observateur Paalga du Burkina-Faso, celui du taux de participation, 60%...
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.