JUSTICE

Un juge polonais refuse l'extradition de Polanski vers les États-Unis

Roman Polanski avait reconnu en 1977 avoir eu une relation sexuelle avec une mineure de 13 ans, Samantha Geiner, lors d'une séance de prises de vue à Los Angeles.
Roman Polanski avait reconnu en 1977 avoir eu une relation sexuelle avec une mineure de 13 ans, Samantha Geiner, lors d'une séance de prises de vue à Los Angeles. Kenzo Tribouillard, Janek Skarz, AFP

La demande américaine pour l'extradition du réalisateur Roman Polanski a été rejetée vendredi par un juge polonais. Cette décision n'est toutefois pas définitive puisque le parquet peut faire appel.

Publicité

Un juge polonais a rejeté, vendredi 30 octobre, une demande américaine d'extradition du réalisateur Roman Polanski dans une affaire de relation sexuelle avec une mineure remontant à 1977.

La décision n'est pas définitive, le parquet ayant la possibilité de faire appel. Si la demande formulée par les États-Unis était acceptée, il reviendrait au ministère polonais de la Justice de décider d'une éventuelle extradition du réalisateur franco-polonais, âgé de 82 ans.

>> À lire sur France 24 : "La victime de Roman Polanski se raconte dans un livre"

"L'extradition n'est pas recevable" a déclaré le juge Dariusz Mazur de la cour de district de Cracovie, chargé du dossier.

"Je suis évidemment très heureux que cette procédure touche à sa fin. Cela m'a coûté beaucoup d'efforts, de problèmes pour ma santé et aussi pour ma famille", a, de son côté, déclaré le réalisateur, vendredi, lors d'une conférence de presse.

Roman Polanski avait reconnu en 1977 avoir eu une relation sexuelle avec une mineure de 13 ans lors d'une séance de prises de vue à Los Angeles. Il avait passé 42 jours en prison avant d'être remis en liberté dans l'attente d'un jugement définitif.

Il a quitté les États-Unis l'année suivante, redoutant que le magistrat chargé du dossier ne revienne sur l'accord passé à l'époque et ne le condamne à plusieurs années de prison.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine