CRASH AÉRIEN

Crash dans le Sinaï : la Russie ouvre une enquête pour "violation des règles de vol"

Les familles des victimes russes du crash de l’avion de Kolavia à l’aéroport de Pulkovo à Saint-Petersbourg en Russie, le 31 octobre 2015.
Les familles des victimes russes du crash de l’avion de Kolavia à l’aéroport de Pulkovo à Saint-Petersbourg en Russie, le 31 octobre 2015. Olga Maltseva, AFP

La Russie a ouvert samedi une enquête pour "violation des règles de vol", après le crash dans le Sinaï d’un avion de la compagnie russe Kolavia. L’appareil transportait 224 personnes à son bord, des touristes russes, pour la plupart.

Publicité

Le comité russe d’investigation a ouvert une enquête samedi 31 octobre pour "violation des règles de vol avec préméditation", après le crash dans le Sinaï d’un Airbus de l’avionneur russe Kolavia, qui reliait la cité balnéaire égyptienne Charm el-Cheikh à la ville de Saint-Pétersbourg, en Russie samedi.

Cette enquête est dirigée contre la compagnie Kolavia, ont précisé les agences de presse russes, citant le directeur de ce comité d’investigation.

Dans un premier temps les contrôleurs aériens égyptiens avaient annoncé avoir perdu le contact avec cet avion peu après son décollage. L’appareil transportait 224 personnes à son bord, des touristes russes, pour la plupart, et 7 membres d’équipage. Selon l'agence de presse russe RIA Novosti, il y aurait 200 adultes et 17 enfants parmi les passagers.

L’Égypte dépêche ses enquêteurs

De son côté le ministère égyptien de l’aviation civile, Mohamed Hossam Kemal a affirmé qu’il était "trop tôt pour déterminer la cause" du crash. Le Premier ministre égyptien, CHérif Ismaïl, accompagné de ses ministres de la Santé et du Tourisme, s’est rendu rapidement sur les lieux du drame. Il a également présenté ses condoléances à Moscou.

Le procureur général égyptien, Nabil Sadek, a indiqué par ailleurs qu’une équipe d’enquêteurs avaient été dépêchée sur place pour analyser les débris.

Poutine envoie ses propres équipes de secours

Dans le même temps, le président russe Vladimir Poutine a ordonné l'envoi d'équipes de secours russes dans le Sinaï. Le chef de l'État "a donné l'ordre au ministre des Situations d'urgence (...), Vladimir Poutchov, d'envoyer immédiatement, en accord avec les autorités égyptiennes, des avions du ministère des Situations d'urgence en Égypte pour travailler sur les lieux du crash", a indiqué le Kremlin dans un communiqué. Vladimir Poutine a également exprimé ses "profondes condoléances" aux proches des victimes.

Le président français François Hollande a appelé quant à lui samedi matin son homologue russe Vladimir Poutine pour lui adresser "les condoléances de la France". "Aujourd'hui, seules la compassion à l'égard des victimes et notre solidarité à l'égard des familles méritent que l'on puisse exprimer des paroles", a déclaré le chef de l'État, en soulignant : "Nous n'avons pas d'autres informations".

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine