Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Elections locales en Côte d'Ivoire : bras de fer entre le PDCI et le RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Inondations en France : plusieurs morts dans l'Aude

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le vélo de retour à Cuba et les entrepreneurs burundais en province qui innovent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mo'Kalamity, ambassadrice capverdienne d'un reggae conquérant

En savoir plus

FOCUS

En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Adlène Méddi : "1994, une année de basculement en Algérie"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Égypte : nouveau procès pour Ahmed Douma, icône de la révolution

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'enjeu sécuritaire des législatives en Afghanistan

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Luis Aguiriano : "Je ne pense pas que Manuel Valls sera maire de Barcelone"

En savoir plus

Moyen-Orient

Première offensive contre l'EI des Forces démocratiques de Syrie, nouvelle alliance rebelle

© Delil Souleiman, AFP | Des combattants du YPG dans la province d'Hassaké, le 28 octobre 2015, en Syrie.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/11/2015

Les Forces démocratiques de Syrie, une nouvelle alliance de mouvements rebelles syriens, ont mené samedi leur première offensive contre l'organisation de l'État islamique dans la province d'Hassaké, située à proximité de celle de Raqqa.

Une alliance récemment formée de mouvements rebelles syriens soutenus par les États-Unis a annoncé, samedi 31 octobre, le lancement d'une offensive contre les jihadistes de l’organisation de l'État islamique (EI) dans la province d'Hassaké, frontalière de l’Irak, mais aussi de la province de Raqqa, fief de l’EI en Syrie.

Il s'agit de la première opération déclarée des Forces démocratiques de Syrie qui a annoncé sa formation ce mois-ci et qui regroupe des milices kurdes YPG, soutenues par les États-Unis et un certain nombre de groupes rebelles arabes.

>> À lire sur France 24 : "L'ONU chargée de négocier un cessez-le-feu en Syrie, pas d'accord sur le sort d'Assad"

Par ailleurs, ces combats, qui ont commencé après minuit selon un porte-parole de l'alliance, interviennent alors que la Maison Blanche a annoncé vendredi l'envoi dans le nord de la Syrie de membres des forces spéciales pour conseiller les insurgés qui combattent l'EI.

Des combats accompagnés de frappes aériennes

Sur YouTube, une vidéo annonce l'offensive dans le sud d'Hassaké et montre plusieurs dizaines d'hommes en tenue de combat portant des drapeaux et des bannières jaunes où l'on peut voir inscrit en arabe et en kurde le nom Forces démocratiques de Syrie.

La campagne "se poursuivra jusqu'à ce que tous les secteurs occupés d'Hassaké soient libérés de Daech", déclare un porte-parole du commandement général de l'alliance dans la vidéo, utilisant l'acronyme arabe (Daech) d'État islamique (EI).

>> À lire sur France 24 : "Frappes russes en Syrie : un mois après, quel est le bilan ?"

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) qui suit la guerre civile au quotidien grâce à un réseau d'informateurs sur le terrain, les combats font rage près d'Al-Haoul, une commune proche de la frontière irakienne. Ils sont accompagnés de frappes aériennes.

Les milices kurdes YPG se sont révélées être le partenaire le plus efficace des États-Unis sur le terrain contre l’EI en Syrie.

Avec Reuters

Première publication : 31/10/2015

  • SYRIE

    Bachar al-Assad accuse la France de "soutenir les groupes terroristes" en Syrie

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Washington va envoyer des conseillers militaires en Syrie

    En savoir plus

  • CRISE SYRIENNE

    L'ONU chargée de négocier un cessez-le-feu en Syrie, pas d'accord sur le sort d'Assad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)