Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le pape François, pape 'le plus cool' ?"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 5 octobre, les nouvelles estimations sur le nombre de demandeurs d'asile en Allemagne pour 2015, le regain de violences entre Palestiniens et Israéliens, et le début du synode sur la famille au Vatican.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

On commence cette revue de presse internationale en Allemagne, où le journal "Bild" livre ce matin un chiffre impressionnant : 1,5 million, le nombre de demandeurs d’asile attendus cette année, outre-Rhin.
 
C’est ce que révèlerait un document confidentiel, auquel le quotidien a eu accès. Ce chiffre de 1,5 million est bien supérieur à celui que Berlin prévoyait jusqu’à présent, avec des estimations allant de 800.000 à un million de demandeurs d’asile. "La pression migratoire va encore augmenter. Nous nous attendons désormais à 10.000 entrées clandestines par jour au quatrième trimestre", auraient écrit les auteurs de ce rapport, en prévenant que "ce grand nombre de demandeurs d'asile risque de devenir un fardeau extrêmement lourd pour les Länder et les municipalités". Un "fardeau" d’autant plus lourd, selon eux, que pour chaque demande acceptée, il faudrait ensuite s'attendre à l'arrivée de quatre à huit membres de la famille du réfugié concerné.
 
En Israël, le gouvernement a décidé hier de boucler pour deux jours la Vieille ville de Jérusalem aux Palestiniens après deux attaques ayant fait deux morts israéliens ce week-end. "Jérusalem est de nouveau au bord du gouffre", constate "The Independent", qui rappelle que le Premier ministre israélien a réagi au regain de violences à Jérusalem et en Cisjordanie occupée en affirmant que l’État hébreu "menait un combat jusqu’à la mort contre le terrorisme palestinien". D’après "L'Opinion", les attaques de ce week-end surviennent "dans un climat de fortes tensions autour du Mont du Temple/Esplanade des mosquées". Un regain de tensions que l’ancien analyste Moyen-Orient au Quai d’Orsay David Khalfa juge nourri par "un climat délétère lié à l’absence d’horizon diplomatique, à la perte de légitimité de l’Autorité palestinienne incarnée par Mahmoud Abbas, à l’émergence d’un gouvernement israélien prisonnier de son alliance avec la droite religieuse", et enfin, par une "rivalité mimétique qui se cristallise autour des lieux saints", dans un conflit "où la place du religieux prend une place prépondérante en l’absence de perspective de paix". Pour "Al-Quds", la colère de plus en plus incontrôlable des Palestiniens serait en partie liée à leur ressentiment à l’égard d’Abbas, qui aurait accepté de baisser les armes face à Israël, et ferait tout, à présent, pour empêcher le déclenchement d’une troisième Intifada. "Une troisième intifada est en gestation", prévient "Haaretz", qui juge Netanhyaou "déconnecté de la réalité". "Après des années d’inaction diplomatique, de tueries insensées de Palestiniens, de confiscation des terres et de destruction des maisons, en l’absence du moindre espoir pour le futur, un nouveau soulèvement est probable".
 
À la une également, la réunion, à partir d’aujourd’hui, à Rome, de 276 évêques du monde entier, pour débattre des questions relatives à la famille. Ce synode débute au lendemain de la "confession" d’un prêtre polonais sur son homosexualité. Le père Krysztof Olaf Charamsa a révélé avoir un compagnon pour que "l’Église ouvre les yeux face aux gays croyants et comprenne que la solution qu’elle propose, à savoir l’abstinence totale et une vie sans amour, n’est pas humaine". Son initiative a été jugée "grave" et "irresponsable" par le Vatican, selon "The Vatican Insider". Une réaction que déplore "The Independent", qui regrette que le pape François, ce pape devenu 'le pape le plus cool' que l’Église ait connu depuis longtemps, ne se montre pas plus ouvert à l’égard de tous ceux qui sont marginalisés, comme les homosexuels, ou sur l’avortement.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.