Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/11/2015

Carnet de route dans la Syrie de Bachar al-Assad

© France 24 / Nigina Beroeva

Depuis un mois, l'offensive russe en Syrie vient s'ajouter à une guerre qui broie le pays depuis bientôt cinq ans. Comment cette situation est-elle vécue par la population ? Notre reporter Ksenia Bolchakova a pu se rendre dans les villes acquises au régime. Voici son carnet de route.

Tourner un reportage dans les zones contrôlées par le régime de Damas n’est pas simple. D’abord, il faut obtenir un visa. Dans mon cas, la procédure a pris trois mois et demi. Je n’y croyais plus quand le 30 septembre dernier, j’ai reçu le fameux coup de fil m’annonçant que j’avais obtenu le précieux Graal.

Le 30 septembre, c’était justement le jour où Moscou a lancé son opération en Syrie. Mon passeport rouge - je suis citoyenne de la Fédération de Russie - a probablement aidé, beaucoup aidé, les employés du ministère de l’Information syrien à prendre leur décision. Cet outil de propagande étatique, en charge de "la régulation des organes d’information", contrôle les médias syriens et valide, ou non, les demandes de reportage des journalistes étrangers.

Un traducteur au service du régime

Une fois sur place, en Syrie, les journalistes sont toujours accompagnés d’un traducteur assigné. Une personne qui, officiellement, vous aide à obtenir les autorisations de tournage nécessaires partout où vous souhaitez vous rendre, mais qui est surtout là pour vous surveiller. Les yeux et les oreilles du régime.

C’est dans ces conditions un peu particulières que j’ai travaillé dans le pays de Bachar al-Assad. J’ai uniquement pu me rendre dans les zones de l’Ouest, restées sous son contrôle. De fait, je ne me suis jamais attendu à entendre la moindre critique sur le pouvoir syrien ou sur le président. Je savais qu’il n’y en aurait pas. Bachar al-Assad, dans ces contrées, ne fait pas l’objet d’un débat.

À la rencontre de la Syrie utile à Bachar al-Assad

Ses portraits sont partout. Sur les devantures des magasins, les immeubles, les panneaux publicitaires, les balcons, les pare-brise de voitures, les poussettes… Au point de voir son visage même les yeux fermés. 

Du Sud au Nord, longeant la mer Méditerranée, le soutien à la dictature semble sans faille. Quant à ceux qui pourraient penser différemment - ceux qui ne sont pas morts -, ils se cachent et se taisent.

J’ai eu la chance de pouvoir me rendre dans plusieurs villes de cette Syrie acquise à Bachar. Celle qui reste sous son contrôle. De Damas a Lattaquié, de Qardakha à Homs. Voici mon carnet de route.

Par Ksenia BOLCHAKOVA

Les archives

19/10/2018 Reporters

Le Brexit, un océan d'incertitudes pour les pêcheurs

La sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne va entraîner des conséquences pour les pêcheurs, français notamment, qui avaient jusque là toute liberté pour jeter leurs filets...

En savoir plus

12/10/2018 Reporters

Reporters : Rohingya, l'impossible retour

Près d'un million de Rohingya ont fui les violences de l'armée birmane et survivent aujourd'hui au Bangladesh, dans le plus grand camp de réfugiés au monde. De l'autre côté des...

En savoir plus

05/10/2018 Reporters

Reporters : Rio sous la menace des milices

Le 14 mars 2018, Marielle Franco, conseillère municipale de Rio, était violemment assassinée. Cette militante de 38 ans dénonçait la corruption des puissants et le pouvoir des...

En savoir plus

28/09/2018 Reporters

Sauver les enfants esclaves en Inde, le combat de Kailash Satyarthi

En Inde, un enfant disparaît toutes les 8 minutes. À New Delhi, 6 sur 10 ne sont jamais retrouvés. On les appelle "la génération perdue", mais ils ne se sont pas évaporés....

En savoir plus

21/09/2018 Reporters

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

Alors que l’ONU a affirmé mercredi que la Colombie reste le principal producteur de cocaïne au monde avec des hausses record des plantations de coca, nos reporters se sont rendus...

En savoir plus