Accéder au contenu principal

Record de ventes pour le site chinois Alibaba lors de la "fête des célibataires"

Une femme passe devant un panneau publicitaire à Pékin le 11 novembre 2015.
Une femme passe devant un panneau publicitaire à Pékin le 11 novembre 2015. Wang Zhao, AFP

Le géant chinois du commerce en ligne, Alibaba, a annoncé mercredi avoir dépassé son record de ventes de l’an dernier à l'occasion de la "fête des célibataires". En douze heures, les internautes chinois avaient dépensé plus de 8,66 milliards d'euros.

Publicité

Record battu pour le site chinois de commerce en ligne Alibaba. Mercredi 11 novembre, la plateforme a annoncé que ses ventes à l'occasion de la Journée des célibataires organisée en Chine étaient d'ores et déjà supérieures aux 9,3 milliards de dollars (8,66 milliards d'euros) encaissés sur la globalité de cette même journée l'an passé.

>> À voir sur France 24 : "Chine : ventes records pour Alibaba lors de la journée des célibataires"

La journée du 11 novembre (11/11), appelée "double-onze" en Chine, est célébrée comme le "jour des célibataires", la succession de "1" dans la date étant censée évoquer le célibat. Depuis 2009, Alibaba saisit l'occasion pour doper ses ventes ce jour-là, à grand renfort de promotions censées consoler les personnes esseulées, mais séduisant tout le monde.

Lancée à minuit, l’opération a dépassé tous les espoirs de la firme. Les transactions avaient atteint un milliard de yuans (146 millions d'euros) au bout de seulement une minute 12 secondes, puis franchit la barre des 10 milliards après 12 minutes 28 secondes.

Le numéro deux du secteur en Chine, JD.com, profite lui aussi à plein de la frénésie consommatrice du 11 novembre, et dispute âprement à Alibaba les faveurs des internautes. Entre les deux, la bataille fait rage, dans une surenchère d'annonces, de publicités et de promotions.

JD.com a par ailleurs saisi la semaine dernière les autorités de la concurrence, en accusant Alibaba de faire pression sur les commerçants, les contraignant à ne vendre leurs produits que sur une seule plateforme en ligne.

Alibaba ne vend rien directement mais sert d'intermédiaire : sa plateforme Taobao contrôle 90 % du marché chinois des transactions de particulier à particulier, et son site Tmall représente 50 % des ventes en ligne de professionnels à particuliers.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.