Accéder au contenu principal
Dans la presse

Le Liban uni face aux attentats

Capture France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, vendredi 13 novembre : l'union nationale et le deuil au Liban après le double attentat qui a visé des chiites à Beyrouth, la visite controversée du Premier ministre indien à Londres, le futur président de Birmanie qui pourrait être un proche d'Aung San Suu Kyi et enfin, cette question : comment faire entrer de la bière en Arabie saoudite ?

Publicité

Au lendemain du double attentat survenu dans la banlieue sud de Beyrouth jeudi, "L’Orient-Le jour" nous emmène sur les lieux de la tragédie, où "le sang des victimes n'a pas encore séché".  Après ces attentats meutriers dans un quartier chiite, fief du Hezbollah, les appels à l’unité se multiplient, y compris de la part des sunnites, comme le souligne le quotidien arabophone "Al-Akhbar".  

"The Independent" se penche sur la visite du Premier ministre indien en Grande-Bretagne. Au menu, la signature de gros contrats commerciaux mais également des controverses, car Narendra Modi ne peut faire oublier les massacres du Gujarat, il y a plus de 10 ans, alors qu’il était le ministre en chef de cet État.

Cette fois, c’est officiel depuis la publication quasi définitive, ce matin des résultats des législatives en Birmanie : Aung San Suu Kyi obtient la majorité absolue dans les deux chambresMais le "Myanmar Times" rappelle que, faute de pouvoir elle-même se présenter à la présidence, l’ex-opposante cherche logiquement à y installer un proche. 

Et l'on termine cette revue de presse internationale avec une question : comment faire entrer 48 000 canettes de bière en Arabie saoudite, où l’alcool est interdit ? En les déguisant en canette de cola ! À lire (et à voir) dans le "Washington Post".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.