Accéder au contenu principal

Attaques à Paris : la France intensifiera ses opérations en Syrie

La Tour Eiffel s'est illuminée en bleu, blanc et rouge, couleurs du drapeau français, lundi 16 novembre.
La Tour Eiffel s'est illuminée en bleu, blanc et rouge, couleurs du drapeau français, lundi 16 novembre. Alain Jocard, AFP

Lors d’un discours devant les parlementaires à Versailles, François Hollande a indiqué que la France allait intensifier ses opérations en Syrie sans fournir plus de détails. Salah Abdeslam, le principal suspect des attaques, est activement recherché.

PUBLICITÉ
  • Une vaste opération de la police belge a été menée lundi 16 novembre dans la commune bruxelloise de Molenbeek mais n’a donné lieu à aucune arrestation.
     
  • Un nouvel auteur présumé des attentats a été identifié : il s’agit d’un kamikaze du Bataclan, âgé de 28 ans, né à Paris et originaire de Drancy. Mis en examen en octobre 2012 pour association de malfaiteurs terroriste, Samy Amimour avait violé son contrôle judiciaire à l'automne 2013 et un mandat d'arrêt international était délivré contre lui.
     
  • Trois frères sont impliqués dans l'enquête : Brahim Abdeslam, l'un des kamikazes, Mohamed, en garde à vue en Belgique et Salah. Celui-ci est activement recherché. Un appel à témoin a été lancé contre cet "individu dangereux".
     
  • Deux autres kamikazes avaient déjà été identifiés : Bilal Hadfi, 20 ans, résidant en Belgique et de nationalité française, qui s'est fait sauter au Stade de France et Omar Ismaïl Mostefaï, Français de 29 ans qui a participé à l'attaque du Bataclan, fiché pour sa radicalisation islamiste.
     
  • Un passeport syrien, dont l’authenticité n’a pas encore été établie, a été retrouvé près de l'un des kamikazes du Stade de France, dont le nom n’est pas connu.
     
  • Deux suspects , qui avaient été interpellés samedi ont été inculpés par la justice belge pour "attentat terroriste" à Paris, a annoncé le parquet belge.
     
  • Lors d’une allocution devant les parlementaires réunis en Congrès à Versailles, François Hollande a souhaité lundi que la Constitution soit révisée pour agir contre le terrorisme et a annoncé travailler à une grande coordination avec les États-Unis et la Russie. L’état d’urgence pourrait être étendu à trois mois dans l’Hexagone. Le chef d’État français a également déclaré que les binationaux, même nés en France, pourront être déchus de la nationalité française en cas de terrorisme. Le président a aussi indiqué que la France intensifierait ses opérations en Syrie.
     
  • Un numéro d'urgence gratuit a été ouvert pour les proches de victimes : 08 00 40 60 05 et un autre, le 197 pour l'enquête.
     
  • Selon un bilan encore provisoire, 129 personnes ont été tuées et au moins 350 blessées dans les attentats de Paris.
     
  • Les attentats ont été revendiqués par l'organisation État islamique. Dimanche soir, la France a largué 20 bombes sur le fief de l'organisation État islamique à Raqqa, dans l'est de la Syrie, détruisant un poste de commandement et un camp d'entraînement, selon le ministère de la Défense.

    Pour suivre notre liveblog depuis votre smartphone ou tablette, cliquez sur ce lien.


Si le direct ne s'affiche pas, appuyez sur la touche F5 pour rafraîchir la page.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.