Accéder au contenu principal

Vidéo : le vibrant hommage des spectateurs de Wembley lors d'Angleterre - France

Les 70 000 spectateurs de Wembley ont entonné la Marseillaise avant le coup d'envoi d'Angleterre - France.
Les 70 000 spectateurs de Wembley ont entonné la Marseillaise avant le coup d'envoi d'Angleterre - France. Adrian Dennis, AFP

En hommage aux victimes des attentats de Paris, les 70 000 spectateurs de Wembley ont entonné la Marseillaise avant le coup d'envoi d'Angleterre - France, mardi. Une rencontre remportée par les Anglais, vainqueurs des Bleus visiblement marqués (2-0).

Publicité

S'il ne devait rester qu'un souvenir de cet Angleterre - France (2-0) plus symbolique que footballistique, ce sera sans aucun doute celui d'une Marseillaise, entonnée en chœur par les 70 000 spectateurs de Wembley, juste avant le coup d'envoi. 

Dans la foulée de l'entrée des joueurs, chargée elle aussi d'émotion quatre jours après les attentats de Paris, le prince Williams et les sélectionneurs des deux équipes - Didier Deschamps pour la France, Roy Hodgson pour l'Angleterre - ont déposé chacun une gerbe de fleurs sur le bord de la pelouse. 

Puis les paroles de l'hymne français ont défilé sur les écrans géants du temple du football londonien, tandis que s'élevaient les chants des supporters français et anglais. 

Derrière, le football a repris ses droits et les Bleus de Didier Deschamps ont entamé le match par le bon bout. Durant la première demi-heure, la France a dominé les débats sans trouver la faille, avant de s’éteindre progressivement. L’Angleterre, à l’inverse, a su profiter de cette baisse de régime pour prendre les devants.

Sur sa première occasion, le jeune Dele Alli (19 ans), a marqué son tout premier but sous le maillot blanc juste avant la pause (1-0, 39e). Puis, dès le retour des vestiaires, c'est l'inévitable Wayne Rooney, à la réception d'un centre de Sterling venu de la gauche, qui a fusillé Hugo Lloris d'une reprise de volée (2-0, 48e).

Et malgré les entrées en jeu de Diarra, Giroud puis Griezmann, jamais l'équipe de France n’a véritablement réussi à renverser la vapeur. Elle a donc concédé une défaite logique, mettant fin à cinq victoires de rang. Anecdotique ou presque, tant le contexte de cette rencontre amicale aura dépassé le simple cadre sportif.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.