Accéder au contenu principal

“On est parti, on commence” : le dernier SMS envoyé à l’un des terroristes du Bataclan

Dominique Faget, AFP

Les enquêteurs ont trouvé un téléphone près du Bataclan contenant un SMS adressé à l’un des kamikazes du 13 novembre. Il a permis de mener la police à Alfortville, en banlieue parisienne, où les terroristes auraient eu une planque.

PUBLICITÉ

“On est parti, on commence”. C’est le contenu du SMS envoyé à 21h42, vendredi soir, à l’un des assaillants du Bataclan, a révélé “Le Monde”, mercredi 18 novembre. Il a été retrouvé dans un téléphone abandonné à côté de la salle de concert parisienne, avait appris dès mardi le site “Mediapart”. Il contenait également un plan détaillé des lieux de l'attaque.

L’examen du téléphone a permis de donner un coup d’accélérateur à l’enquête. L’analyse des données de géolocalisation a révélé à la police que le commando du Bataclan était passé par Alfortville, dans le Val-de-Marne, juste avant de lancer leur assaut.

Un rapport avec Saint-Denis ?

Le nom de cette ville, située au sud de Paris, est déjà apparue dans le courant de l’enquête. Salah Abdeslam, le fugitif actuellement recherché à travers toute l’Europe, y a loué deux chambres dans un appart-hôtel dans les jours qui ont précédé l’attaque. Il avait utilisé sa carte bancaire, ce qui a permis aux enquêteurs d’en retrouver la trace. La police n’a pas précisé, pour l’instant, si cette planque et le point de chute identifié grâce au téléphone retrouvé près du Bataclan ne font qu’un.

Autre incertitude : la découverte du SMS a-t-elle également mené les enquêteurs à Saint-Denis où les forces de l’ordre ont donné l’assaut, mercredi matin, dans l’espoir de mettre la main sur Abdelhamid Abaaoud, soupçonné d'avoir dirigé les attentats de la semaine dernière ?

L’envoi d’un message à l’un des kamikazes laisse, en tout cas, entendre que cette opération était coordonnée en direct par une tierce personne, assure Mediapart. Est-ce Abdelhamid Abaaoud en personne qui donnait des instructions aux terroristes ou Salah Abdeslam ? Ce SMS a-t-il mis les enquêteurs sur la voie d'un neuvième participant aux attaques ? Les interpellations qui ont eu lieu à Saint-Denis pourront peut-être permettre d’en savoir davantage.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.