Accéder au contenu principal

Les ministres européens seraient d'accord pour renforcer la sécurité aux frontières, selon Cazeneuve

Poignée de main entre Bernard Cazeneuve et le ministre belge des Affaires étrangères, Jan Jambon, le 20 novembre.
Poignée de main entre Bernard Cazeneuve et le ministre belge des Affaires étrangères, Jan Jambon, le 20 novembre. Emmanuel Dunand, AFP

Bernard Cazeneuve a annoncé qu'un accord avait été trouvé entre ministres européens de l'Intérieur pour adopter un fichier de passagers aériens afin de mieux contrôler la circulation des armes à feu et renforcer les contrôles aux frontières.

Publicité

À l'issue d'un conseil européen extraordinaire "justice et affaires intérieures", le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a affirmé vendredi 20 novembre que les ministres européens étaient tombés d’accord pour adopter un fichier de passagers aériens en vue de renforcer les contrôles aux frontières et mieux contrôler la circulation des armes à feu.

Cazeneuve avait demandé la semaine dernière une réunion en urgence du conseil "justice et affaires intérieures" de l'UE pour prendre des mesures censées prévenir le risque d'attaques sur le sol européen.

"Sur les trois points que la France a souhaité porter à l'ordre du jour de notre réunion, l'Europe s'est accordée. Et notre pays a donc été entendu", a dit Bernard Cazeneuve à l'issue de ce conseil, à Bruxelles.

Liberté publique

La France plaidait en particulier pour l'instauration d'un PNR (pour Passenger Name Record en anglais), un fichier permettant de retracer les déplacements des voyageurs aériens.

"Nous avons donc pris aujourd'hui des décisions fortes et opérationnelles avec des résultats qui doivent advenir avant la fin de l'année sur les trois principaux sujets, le fichier européen des passagers aériens (PNR) européen, les armes à feu et le renforcement des contrôles aux frontières extérieures", a-t-il ajouté.

La création de ce fichier étant pour l'instant bloqué par le Parlement européen, qui s'inquiète des menaces qu'il pourrait représenter pour les libertés publiques, Bernard Cazeneuve a exhorté les députés à aller vite en besogne.

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.