Accéder au contenu principal

Attentats de Paris : Bruxelles en état d'alerte maximale

Des soldats belges patrouillent à Anvers, le 20 novembre 2015.
Des soldats belges patrouillent à Anvers, le 20 novembre 2015. Luc Claessen, Belga, AFP

Le gouvernement belge a placé la ville de Bruxelles en état d'alerte maximale en raison d'une menace "sérieuse et imminente". Les enquêteurs soupçonnent l'un des auteurs des attentats de Paris de se trouver dans la capitale.

Publicité

La Belgique a élevé, samedi 21 novembre, au niveau maximal son niveau d'alerte terroriste pour la ville de Bruxelles en mentionnant une menace "imminente".

"Suite à une nouvelle évaluation", l'Organisation de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), qui dépend du ministère belge de l'Intérieur, a déclaré dans un communiqué que "le niveau d'alerte terroriste est passé à un niveau 4, très grave, pour la région bruxelloise". "Le niveau 3 reste d'application pour le reste du pays", ajoute l'Ocam.

L'Ocam décrit "une menace sérieuse et imminente nécessitant la prise de mesures de sécurité spécifiques ainsi que des recommandations particulières à la population". Le centre appelle les habitants de la capitale belge à éviter "les lieux à forte concentration de personnes", citant "les concerts, les grands événements, les gares et aéroports, les transports en commun" et les établissements commerciaux très fréquentés. L'Ocam demande aussi à la population de Bruxelles de faciliter les contrôles de sécurité.

Cette mesure intervient quelques heures après qu'un suspect arrêté en Belgique a été inculpé pour terrorisme par la justice belge en lien avec les attentats jihadistes qui ont fait 130 morts à Paris le 13 novembre. Ce suspect, dont l'identité n'a pas été rendue publique, est le troisième à être inculpé en Belgique dans le cadre de l'enquête sur les attaques dans la capitale française.

Salah Abdeslam dans la capitale belge ?

Les autorités soupçonnent également l'un des auteurs des attaques, Salah Abdeslam, de se trouver dans la capitale belge. Ce Français vivant en Belgique a loué la Polo du commando du Bataclan et la Clio retrouvée dans le nord de Paris, et sa carte bancaire a servi à régler deux chambres à Alfortville, près de Paris, où ont logé des membres des commandos, avant les attaques. Il est aussi le frère de Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser dans un restaurant, boulevard Voltaire.

Le centre de crise a par la suite annoncé dans un communiqué publié sur son site Internet qu'il avait recommandé la fermeture du métro bruxellois pendant tout le week-end et la STIB (Société des transports intercommunaux de Bruxelles) a indiqué sur son compte Twitter que les quatre principales lignes resteraient fermées jusqu'à dimanche inclus.

Les matches de football prévus ce week-end devraient par ailleurs tous être reportés et toutes les manifestations publiques annulées, ont ajouté les autorités, qui ont également ordonné le déploiement de soldats et policiers supplémentaires.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.