Accéder au contenu principal

Attentats de Paris : la cote de popularité de François Hollande en hausse

Allocution de François Hollande le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats qui ont touché Paris.
Allocution de François Hollande le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats qui ont touché Paris. Stéphane de Sakutin, AFP

La popularité de François Hollande a fait un bond de 10 points (à 32 %) au lendemain des attaques de Paris, selon un sondage Odoxa publié mardi. Cette progression est la même que celle enregistrée après les attentats du mois de janvier.

Publicité

Diriez-vous que François Hollande est un bon président de la République ? À cette question, 32 % des personnes interrogées répondent par l'affirmative, selon un sondage Odoxa publié mardi 24 novembre. C’est 10 points de plus qu'en octobre.

Les sympathisants de gauche le considèrent à 70 % (+15) comme un bon président, mais 8 % (+4) seulement de ceux de droite partagent cet avis. Près de 67 % des interrogés (- 10) jugent que François Hollande n’est pas un bon président, selon cette enquête réalisée par Internet les 19 et 20 novembre, auprès de 1 000 personnes pour L'Express, la presse régionale et France Inter.

Une hausse post-attentats

La progression de la popularité du chef de l'État, qui survient au lendemain des attaques de Paris, est la même que celle qu'il avait enregistrée en janvier après les attentats contre "Charlie Hebdo" et l'Hyper Casher. Il était alors passé de 21 % à 31 % de réponses positives.

La hausse de la popularité de Manuel Valls est plus limitée, avec 43 % (+7) des personnes interrogées qui le considèrent comme "un bon Premier ministre", contre 56 % (-6) d'un avis contraire. En janvier dernier, le Premier ministre avait progressé de 8 points après les attentats.

Par ailleurs, 68 % des personnes interrogées considèrent que "la classe politique s'est montrée digne et à la hauteur des événements" après les attentats de Paris, contre 31 % d'un avis contraire.

Alain Juppé arrive toujours en tête du classement des personnalités politiques avec 46 % (+7) d'avis favorables, devant Emmanuel Macron 36 % (+7) et Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, qui gagne 12 points à 32 %.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.