Accéder au contenu principal

Attentats de Paris : une possible réouverture du Bataclan fin 2016, selon ses programmateurs

Le Bataclan, salle de concert du XIe arrondissmeent parisien, a été pris pour cible vendredi 13 novembre.
Le Bataclan, salle de concert du XIe arrondissmeent parisien, a été pris pour cible vendredi 13 novembre. Celine / Flickr

Dans un entretien accordé mercredi au journal "Le Monde", les deux programmateurs du Bataclan ont annoncé espérer rouvrir la mythique salle de concert fin 2016. Quatre-vingt-dix personnes y ont été tuées le 13 novembre.

Publicité

Jules Frutos et Olivier Poubelle, les deux programmateurs du Bataclan, sont sortis de leur silence. Près de trois semaines après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts dans la capitale française, dont 90 dans la seule salle de concert du Bataclan, ils évoquent leur douleur, le traumatisme de leur équipe mais aussi une possible réouverture de la mythique salle fin 2016, dans un entretien accordé mercredi 2 décembre au journal "Le Monde".

Les deux hommes, qui possèdent 30 % de cette salle de concert dont l’actionnaire majoritaire est Lagardère, comptent bien en effet faire revivre cet antre de la musique populaire. "Nous ne sommes pas un fonds de commerce comme un autre. On est 'dead' en ce moment…, explique Jules Frutos au 'Monde'. Mais nous sommes dans un besoin de vie. Il est nécessaire de revoir les portes ouvertes. Les équipes veulent une reconstruction, les artistes aussi. On en parle beaucoup. Il y a un désir de Bataclan et de retrouvailles. Mais ce sera un long chemin de croix. La salle sera respectée, on ne va pas la détruire. Mais beaucoup de questions se posent. Quelle salle rouvrir ? Que faire du hall ? Quelle configuration ? Quelle couleur ? Quelle circulation ? Quels accès ? Quels artistes ?"

Mythique scène du rock

Depuis les années 1980, le Bataclan est en effet un haut lieu de la scène rock parisienne. Cette scène vit depuis un siècle et demi au rythme de l’effervescence artistique. Édifiée en 1864, la salle alors nommée "Ba-ta-clan", d’après une opérette d’Offenbach, programmait à ses débuts des vaudevilles et des opérettes. Elle a ensuite connu de nombreux changements, au gré de ses propriétaires, devenant tour à tour théâtre puis cinéma.

Partiellement détruite en 1933 par un incendie, elle est restaurée dans les années 1950 et renoue avec la musique dans les années 1970. En 1972,  Lou Reed, John Cale And Nico y enregistre le live "Bataclan'72". Dans les années 1980, la salle surfe sur la mode punk sans se fermer aux autres influences. Elle a accueilli des artistes aussi divers que Cesaria Evora, Snoop Dogg, Prince ou Stromae.

En attendant une éventuelle réouverture, le personnel et les dirigeants affirment ne pas être en l'état, ni physiquement ni moralement, de reprendre le travail dans cette salle. Il faudra du temps pour les amateurs de musique pour pouvoir retourner y danser le cœur léger. Si c'est jamais possible. 

Article modifié qui été publié dans son intégralité le 17 novembre 2015.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.