Accéder au contenu principal

Victoire historique de l'opposition aux élections législatives vénézuéliennes

La coalition d'opposition annonce sa première victoire depuis 16 ans.
La coalition d'opposition annonce sa première victoire depuis 16 ans. Luis Robayo, AFP

La Table de l'unité démocratique, vaste coalition d'opposition, a remporté dimanche la majorité parlementaire pour la première fois en 16 ans, en décrochant 99 des 167 sièges. Le président Nicolas Maduro a reconnu sa défaite.

PUBLICITÉ

Les sondages ne s'étaient pas trompés. Après seize années au pouvoir, le Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) du président Nicolas Maduro laisse l'opposition vénézuélienne s'emparer du Parlement. Cette vaste coalition, rassemblée au sein de la Table pour l'unité démocratique (MUD), a décroché 99 sièges, soit une majorité des trois cinquièmes, contre 46 pour le PSUV. 

La présidente du Conseil national électoral Tibisay Lucena a annoncé, lundi 7 décembre, les résultats après plusieurs heures de retard, en précisant que certains sièges restaient encore incertains. "Les résultats sont ce que nous espérions. Le Venezuela a gagné. C'est irréversible", s'est félicité sur son compte Twitter Henrique Capriles, l'ancien candidat à la présidentielle et figure de la coalition.

Aucun incident violent

Ce résultat porte un coup sévère au parti chaviste, au pouvoir depuis 1999. Nicolas Maduro, qui a succédé à Hugo Chavez en 2013, a reconnu sa défaite lors d'une allocution télévisée : "Nous sommes venus avec notre morale, avec notre éthique pour reconnaître ces résultats adverses, pour les accepter", a-t-il déclaré. Si certains craignaient des actes de violences en cas de victoire de l'opposition, aucun incident n'a été signalé pour l'instant. 

"À parti du 6 janvier, la MUD pourra donc promulguer des lois comme par exemple la libération des prisonniers politiques dont le leader d'opposition Leopoldo Lopez emprisonné pour incitation à la violence", précise sur France 24 le journaliste basé à Caracas, Simon Pellet-Recht. Mais l'opposition aura aussi la lourde tâche de redresser l'économie du pays. 

La MUD a profité du mécontentement populaire dans un climat de crise économique provoqué par la chute des cours du pétrole, quasiment son unique richesse. Vendredi, le brut vénézuélien atteignait son plus bas en sept ans, à 34,05 dollars le baril.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.