Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

États-Unis : les deux tueurs de San Bernardino "radicalisés depuis un bon moment", selon le FBI

Syed Rizwan Farook et son épouse pakistanaise Tashfeen Malik ont tué 14 personnes dans un centre social de San Bernardino en Californie, avant d'être abattus par la police.
Syed Rizwan Farook et son épouse pakistanaise Tashfeen Malik ont tué 14 personnes dans un centre social de San Bernardino en Californie, avant d'être abattus par la police. AFP
2 mn

Les deux auteurs de la fusillade de San Bernardino étaient des musulmans "radicalisés depuis un bon moment", selon un directeur du bureau du FBI à Los Angeles, ajoutant qu'ils avaient planifié leur acte.

Publicité

Farook Syed et sa femme Tashfeen Malik, le couple marié qui a massacré 14 personnes le 2 décembre à San Bernardino en Californie, étaient des musulmans "radicalisés depuis un bon moment", a expliqué lundi 7 décembre, un responsable du FBI à Los Angeles, ajoutant qu'ils avaient planifié leur acte.

"Nous avons la preuve que les deux personnes se sont exercées au tir", notamment près de Los Angeles, et l'un de ces exercices a été effectué "dans les jours précédant cet événement", a précisé David Bowdich, directeur adjoint du bureau du FBI à Los Angeles. Les enquêteurs fédéraux ont les preuves des "planification, participation, financement" des deux tireurs, qui ont commis la pire tuerie de masse depuis trois ans sur le sol américain.

>> À lire sur France 24 : "Daech en Amérique : de Twitter à Raqqa", qui sont les candidats américains au jihad ?

Pour le moment, "nous avons quelques indications sur la chronologie" mais pas de certitudes, a encore expliqué David Bowdich. "La question maintenant est de savoir par qui et où ils se sont radicalisés. Peut-être qu'il n'y a pas de 'par qui'. Souvent cela se fait sur Internet", a-t-il rappelé.

L'enquête, qui se poursuit "en collaboration avec les partenaires étrangers" des États-Unis, s'attachera désormais à expliquer ce processus de radicalisation.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.