Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie/ armée : le grand nettoyage?

En savoir plus

LE DÉBAT

Audition de Benalla au Sénat : Police - Elysée : malaise au sommet

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les Frères Sisters", western fraternel et meurtrier

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

"This is Iraq" : rencontre avec le rappeur I-NZ

En savoir plus

FOCUS

La traque des opposants burundais se poursuit jusqu'au Kenya

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Espionnage en Afrique : une concurrence féroce

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Benalla : 5 mois de feuilleton politique

En savoir plus

L’invité du jour

Sebastian Copeland : "Les régions polaires nous lancent le cri d’alarme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Jaïch al-Islam confirme sa présence au sommet de l'opposition syrienne à Riyad

© Abd Doumany, AFP | Des combattants de l’opposition aux commandes de tanks pris au régime, en Goutha orientale, le 22 mai 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/12/2015

Des représentants de l’opposition politique et des factions armées syriennes se rendent mercredi à Riyad, en Arabie saoudite, pour tenter de s’accorder avant d’entamer des pourparlers avec le président Bachar al-Assad.

Les opposants au régime syrien se préparent à une rencontre sans précédent. Mercredi 9 décembre, des représentants de l’opposition politique et des factions armées syriennes sont attendus à Riyad tenter rapprocher leurs positions avant d’entamer des pourparlers avec le président Bachar al-Assad.

Le groupe rebelle Jaïch al-Islam (l’Armée de l’Islam) été le premier groupe à confirmer sa présence, lundi soir. Dans un communiqué, le porte-parole du groupe, Islam Allouche, a déclaré qu'il enverrait deux délégués dans la capitale saoudienne - Mohammad Allouche et Mohammad Birqdar. En revanche, Zahrane Allouche, à la tête du mouvement, n'assistera pas à la réunion.

Jaïch al-Islam, très actif dans la région de Damas, contrôle la plus grande partie de la banlieue de la Ghouta orientale, régulièrement bombardée par les forces gouvernementales. Ce groupe, constitué de combattants qui, sans être jihadistes, n’en sont pas moins des islamistes revendiqués, vit principalement de capitaux saoudiens. 

>> À lire sur France 24 : Pour lutter contre les jihadistes, reste-t-il des alliés fiables en Syrie ?

Le royaume saoudien a annoncé le mois dernier qu'il accueillerait cette réunion visant à unifier les factions politiques et militaires pour bâtir une plateforme commune en vue de futures discussions avec le régime du président syrien. Le Front du Sud - une coalition de groupes considérés comme modérés présents dans le sud de la Syrie - a été invité mais n’a pas confirmé sa présence.

Les organisations qualifiées de "terroristes" comme l'organisation État Islamique (EI) et le Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, ont été exclues de la rencontre. Les organisations kurdes et les Forces démocratiques syriennes, une récente coalition de milices kurdes, arabes et chrétiennes, n'ont pas été invitées non plus. Les Kurdes syriens ont organisé en parallèle une conférence sur l’avenir politique de la Syrie à Al-Malikyah, dans le nord de la Syrie.

Avec AFP

Première publication : 08/12/2015

  • SYRIE

    Après le 13-Novembre, les rebelles syriens craignent d'être abandonnés à leur sort

    En savoir plus

  • SYRIE

    L’opposition syrienne n’a pas changé d’avis sur le départ d’Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Première offensive contre l'EI des Forces démocratiques de Syrie, nouvelle alliance rebelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)