Accéder au contenu principal

États-Unis : les tueurs de San Bernardino radicalisés avant leur rencontre

Le directeur du FBI James Comey lors d'une audition au Congrès, le 9 décembre 2015.
Le directeur du FBI James Comey lors d'une audition au Congrès, le 9 décembre 2015. Saul Loeb, AFP

Selon le FBI, le couple marié qui a tué 14 personnes le 2 décembre à San Bernardino, en Californie, s'est radicalisé avant de se rencontrer sur Internet. Dès 2013, les deux tueurs discutaient de jihad et de martyr.

Publicité

Une semaine après la sanglante fusillade à San Bernardino, en Californie, qui a coûté la vie à 14 personnes, le directeur du FBI James Comey s’est exprimé sur l’enquête au Congrès américain. Selon lui, Syed Rizwan Farook et Tashfeen Malik, les auteurs de la tuerie, s’étaient radicalisés il y a déjà de longs mois.

"Ils étaient radicalisés avant de se rencontrer sur Internet. Dès la fin 2013, avant d'être fiancés, ils parlaient entre eux de jihad et de martyr", a expliqué James Comey lors d'une audition devant la Commission sénatoriale des Affaires judiciaires.

Le directeur du FBI a également affirmé que les enquêteurs étaient convaincus que le couple avait été inspiré par des organisations terroristes étrangères. Ils s'efforcent depuis une semaine à comprendre la nature de leur association et la source de leur inspiration. "C'est très, très difficile de trouver ceux qui sont radicalisés et inspirés par ces groupes terroristes", a cependant reconnu James Comey. Selon plusieurs médias américains, Tashfeen Malik aurait fait allégeance à l'Organisation de Etat islamique sur Facebook, sous un nom d'emprunt.

Quel est le rôle du voisin?

Les autorités essayent de déterminer s’ils ont eu un ou des complices et s’ils avaient également prévu de commettre d’autres attentats. Les enquêteurs cherchent notamment à savoir si Farook a demandé à son voisin, Enrique Marquez, de lui acheter des armes en 2011 et 2012, afin d'éviter d'attirer l'attention.

>> À lire sur France 24 : "Daech en Amérique : de Twitter à Raqqa", qui sont les candidats américains au jihad ?

Le FBI tente en outre de vérifier si des erreurs n'ont pas été commises lors de la délivrance d'un visa d'entrée aux États-Unis à Tashfeen Malik en tant que fiancée de Syed Farook. "Notre gouvernement n'a apparemment pas repéré la fausse adresse au Pakistan qu'elle a donnée en remplissant sa demande", a admis le président de la commission sénatoriale des Affaires judiciaires, Charles Grassley, lors de l'audition devant le Congrès.

Syed Rizwan Farook et Tashfeen Malik ont fait irruption le 2 décembre lors d'un banquet de fin d'année, organisé par l'agence pour laquelle travaillait le premier, tuant 14 personnes et en blessant 21 autres.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.