Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Vidéo : Michelle Obama rappe pour inciter les jeunes à aller à l’université

Michelle Obama et le comédien Jay Pharoah, dans les jardins de la Maison Blanche.
Michelle Obama et le comédien Jay Pharoah, dans les jardins de la Maison Blanche. Capture vidéo Youtube
2 mn

Dans une vidéo publiée jeudi par la faculté de droit d’Harvard, la Première dame des États-Unis, Michelle Obama, se déhanche et rappe pour encourager les jeunes à aller à l’université.

Publicité

Quand il s’agit de défendre des causes qui lui tiennent à cœur, Michelle Obama, n’hésite pas à donner de sa personne. La première dame des États-Unis a rappé aux côtés du comédien Jay Pharoah pour inciter les jeunes à étudier à l'université.

Dans une vidéo de deux minutes publiée jeudi 10 décembre par la célèbre faculté de droit d'Harvard, dont est diplômé son mari, Michelle Obama se déhanche et scande : "Dans le sud de Chicago (dont elle est originaire, NDLR), nous le savons tous. Nous devions faire des heures supplémentaires chaque soir pour arriver au lendemain. Et tout le monde devrait pouvoir concrétiser ses rêves. Hé toi le gosse du Michigan, ça pourrait te concerner."

#FLOTUSbars

La première dame avait déjà dansé dans les jardins de la Maison Blanche le 6 avril sur "Uptown Funk", de Mark Ronson, pour célébrer le 5e anniversaire de sa campagne de lutte contre l’obésité "Let's move".

Sur les réseaux sociaux, sa performance était suivie du hashtag #FLOTUSbars ("bar" veut dire "mesure musicale" en français, et désigne aussi le phrasé des rappeurs, NDLR), en écho au hashtag #PopeBars qui avait été accolé à une photo où le pape semblait prendre une pose de rappeur.

Des fans y louent les qualités de rappeuse de la Première dame et son sens de l'humour, tandis que quelques uns suggèrent que cela pourrait gêner ses filles adolescentes, Sasha et Malia.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.