Accéder au contenu principal

COP21 : l'accord obtenu à Paris salué aux quatre coins du monde

Le président américain Barack Obama réagit après la signature de l'accord de Paris sur le climat, le 12 décembre 2015 à Washington.
Le président américain Barack Obama réagit après la signature de l'accord de Paris sur le climat, le 12 décembre 2015 à Washington. Nicholas Kamm, AFP

Un accord "fort" et "ambitieux" pour Obama, une victoire de la "justice climatique" pour Modi : les dirigeants du monde entier ont salué l'accord signé samedi soir à Paris pour lutter contre le réchauffement climatique, dans le cadre de la COP21.

PUBLICITÉ

"Je suis convaincu que ce moment peut marquer un tournant pour le monde." Le président américain Barack Obama n'a pas tari d'éloges après l'adoption, samedi 12 décembre à Paris, d'un accord sans précédent pour lutter contre le réchauffement climatique.

Il a cependant souligné que ce texte n'était pas à lui seul la solution : "Aucun accord n'est parfait, y compris celui-là. [...] Mais il établit le cadre durable, dont le monde a besoin pour résoudre la crise climatique."

La "meilleure chance" contre le réchauffement du climat

"Il crée le mécanisme et l'architecture pour affronter ce défi de manière efficace", a-t-il ajouté, s'exprimant depuis la Maison blanche quelques heures après la signature de l'accord. "Cet accord représente la meilleure chance que nous avons de sauver la seule planète dont nous disposons."

"De plus, il est un signal puissant pour dire que le monde est résolument tourné vers un avenir avec moins de carbone", a encore déclaré le président américain, jugeant que cela devrait encourager les investissements et l'innovation dans les énergies propres "à un rythme sans précédent".

Le Premier ministre indien Narendra Modi a quant à lui vu dans l'engagement pris par les 195 pays signataires une victoire de la "justice climatique". "Il n'y a ni gagnants ni perdants à la conclusion de l'accord de Paris. La justice climatique a gagné et nous travaillons tous à un avenir plus vert", a déclaré le dirigeant indien sur son compte Twitter.

"Le changement climatique demeure un défi, mais l'accord de Paris montre comment tous les pays ont relevé ce défi et travaillé pour trouver une solution", a-t-il également twitté, saluant par ailleurs "la sagesse collective" des dirigeants mondiaux.

Deuxième pays le plus peuplé du monde avec 1,2 milliard d'habitants, l'Inde était un des poids lourd des négociations. Au nom d'une "justice climatique" en faveur des pays les plus pauvres, New Delhi demandait notamment que les pays développés comme les États-Unis assument une part plus importante du coût de l'adaptation aux impacts du changement climatique pour les pays en voie de développement.

>> À voir sur France 24 : "Inde : le charbon à tout prix"

Globalement, les dirigeants du monde entier ont félicité les participants de la COP21 mais ont souligné les défis qui restaient à relever en matière environnementale. "Il reste encore beaucoup de travail à accomplir", a prévenu la chancelière allemande Angela Merkel, mais l'accord "est un signe d'espoir que nous parviendrons à rendre plus sûres à l'avenir les conditions de vie de milliards de personnes".

"Nous avons sécurisé notre planète pour de nombreuses générations à venir - et il n'y a rien de plus important que cela", a jugé de son côté le Premier ministre britannique David Cameron.

Le terme "historique" est "mérité"

"'Historique' est un adjectif souvent employé abusivement en politique, mais l'accord [de samedi] mérite cette qualification", a renchéri le président du Parlement européen Martin Schulz.

"C'est en effet un acte merveilleux qui appartient à notre génération, et à nous tous", s'est félicité le délégué chinois Xie Zhenhua. 

Le monde économique n'est pas en reste, s'attendant désormais à une accélération de la transition énergétique. Le président de la Banque mondiale, Jin Yong Kim, a lui aussi évoqué un accord "historique". "Nous appelons à de fortes ambitions, avec des partenariats importants, la mobilisation du monde de la finance, et la mise en place de plans climat nationaux. Paris a tenu ses promesses. Maintenant la responsabilité est la nôtre."

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.